Audio

Blink 500 RXDi : du son sans fil pour les gimbals

A peine plus gros qu’un stylo, le récepteur RXDi de Saramonic permet d’utiliser facilement un micro sans fil avec un stabilisateur !

Dans sa gamme Blink 500 que je vous ai présentée il y a quelques mois, Saramonic propose une foule de kits et accessoires  avec 1 ou deux micros sans fil. Parmi lesquels, plusieurs récepteurs. En marge du récepteur (RX) classique à brancher via un câble mini-jack (TRS ou TRRS) à un DSLR ou un smartphone, le fabricant propose en effet deux récepteurs miniatures pour se brancher directement à la prise numérique des smartphones : le RXDi en version Lightning pour iPhone, et le RXUC pour les Android dotés d’un connecteur USB-C. Dont j’ai fini par m’équiper.

Mes impressions

Simple à mettre en œuvre et à utiliser : il m’a fallu une dizaine de secondes pour pairer au RXDi les deux micros (TX)  que j’avais dans le kit B2 initial. Sitôt pairés et le récepteur branché au smartphone et donc alimenté, les micros sont fonctionnels. Le récepteur est parfaitement identifié dans Filmic Pro. Deux remarques toutefois :

  1. Même en poussant le son d’un micro au maximum, le niveau d’enregistrement est plus faible avec le récepteur Lightning qu’avec le récepteur standard (mini-jack) que j’avais testé précédemment. Il faut donc compenser. On pourra le faire sur un ordinateur en ajoutant du gain dans un logiciel à même de le faire (FCP X, Premiere Pro…). Ou si’ l’on souhaite monter sur le smartphone, depuis l’appli payante AudioFix Pro, très simplement ainsi que je l’explique ici.
  2. L’autre manque tient à l’enregistrement stéréo mixé des deux canaux : il faudra attendre la prochaine évolution du Blink 500 pour pouvoir enregistrer les deux micros séparément respectivement sur le canal gauche et droit comme on le fait aujourd’hui avec un Rode SC6-L ou les interfaces Smartrig+ Di (iOS/Lightning) ou UC (iOS/Android USB-C) de Saramonic.

Les prix

Comptez 260 € pour le kit comprenant un micro et un récepteur Lightning , 240 € pour un micro et un récepteur USB-C, 335 € pour deux micros et un récepteur Lightning, 320 € pour deux micros et un récepteur USB-C. Je me suis, pour ma part, équipé d’un kit B2 (2 TX et 1 RX standard) avec en plus un RXDi que l’on peut se procurer seul.

Un bon moyen de filmer en mobilité avec un stabilisateur. Au point que Boya en a un peu copié le procédé pour son nouveau Boya BY-WM4 Pro K5, un cravate sans fil avec un émetteur classique, et un récepteur aussi miniature que celui de Saramonic avec une connectique USB-C.  En attendant l’étape suivante : le transmetteur Bluetooth (comme BAM pour faire mieux que le Blue Driver F3 que je vous ai déjà présentés) pour se passer définitivement d’un récepteur et profiter de celui qui est dans tous les smartphones.

Laurent Clause

Laurent Clause

Journaliste par vocation, spécialiste des nouvelles technologies depuis la fin des années 80, je suis devenu réalisateur d'images et formateur, formateur vidéo smartphone en particulier. J'interviens avec ma société Milledix ainsi notamment qu'à Gobelins l'Ecole de l'Image, Sciences Po Paris et pour le groupe CapCom. J'enseigne l'écriture audiovisuelle, le montage avec FCP X ou Adobe Premiere Pro, et je forme à la vidéo-mobile, au MoJo (mobile journalism), au tournage avec Filmic Pro, Open Camera ou autres et au montage notamment avec LumaFusion, Adobe Rush et Kinemaster.

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.