A la une

Saramonic Blink 500 : les micros sans fil pour tous !

Vous cherchez des micros sans fil, petits, pas chers et simples d’emploi ? Jetez-un œil aux Blink 500 de Saramonic… qui font mieux que le Rode Wireless Go.

Dans la catégorie des micros sans fil miniatures il faudra dorénavant compter avec la gamme Blink 500 de Saramonic. Avec des émetteurs dotés d’un bon micro interne, capables d’être pairés à deux sur le même émetteur simultanément (sur la bande des 2,4 GHz), ils viennent faire de l’ombre au Wireless Go de Rode. D’autant que les récepteurs sont même proposés dans des versions miniatures pour smartphone afin d’être utilisés sur un stabilisateur sans l’alourdir ! Qui dit mieux ?

2 émetteurs sur le même récepteur

Dévoilée il y a près d’un an, la gamme Blink 500 de Saramonic arrive enfin sur le marché français : des transmetteurs et récepteurs miniatures, un peu plus gros que les petits carrés du Wireless Go, mais utilisables avec ou sans capsules. En effet, les transmetteurs Blink 500 intègrent eux aussi un micro de très bonne qualité, comme vous pourrez en juger dans la vidéo ci-dessous. Mais la principale nouveauté comparée au petit kit de Rode, c’est que le récepteur Blink 500 peut être pairé avec deux transmetteurs simultanément ! De quoi réaliser une interview à deux interlocuteurs sonorisés en branchant un seul récepteur qui filme, qu’il s’agisse d’un DSLR ou d’un smartphone. Même si une seule piste stéréo est enregistré, où les deux micros sont mixés.

Une gamme modulaire

La gamme Blink 500 compte 6 kits, avec un ou deux transmetteurs, et toujours un récepteur. Saramonic propose aussi transmetteurs et récepteurs à l’unité pour compléter un kit. J’ai testé, moi, la version B2 composée de deux transmetteurs et d’un récepteur « standard ». Ce dernier est destiné à être fixé sur le cold shoe d’un DSLR connecté avec un câble TRS/TRS. Bon point, Saramonic fournit un second câble, TRS/TRRS, pour le connecter à un smartphone… Ce que j’ai fait. Mais je regrette de ne pas avoir pu eu en test les versions B4 et B6. Celles-ci sont fournis avec un récepteur miniature, de la largeur d’un doigt, qui vient se fixer au connecteur numérique des smartphones. Le modèle B4 à la prise Lightning d’un iPhone, le B6 au connecteur USB-C d’un Android. L’intérêt c’est que ces récepteurs légers peuvent accompagner les smartphones sur des stabilisateurs, sans les déséquilibrer. Prise de vue stabilisée avec micro sans fil !

Des réglages minimum

Le mini mode d’emploi fourni explique que pour pairer récepteur et transmetteur, il suffit d’enfoncer une pointe dans le premier et d’appuyer durant 10 secondes sur les boutons de volume + et – du second. En réalité, chaque kit est « pairé » en sortant de l’usine. Le pairage manuel n’est requis que pour coupler un transmetteur avec un autre récepteur que celui livré d’origine. Le seul réglage possible ensuite, c’est le niveau de gain sur l’émetteur avec ses boutons + et – et six « crans » entre le son coupé et poussé au maximum. Fonctionnant sur batterie, émetteurs et récepteurs se rechargent avec les cordons livrés sur une prise USB via le connecteur USB-C qu’ils arborent sur le côté.

Un son remarquable

Le son des Blink 500 a fini de nous convaincre. Le micro intégré des émetteurs (transmetteurs) Blink 500 est tout aussi bluffant que celui du Wireless Go. Je le trouve même un poil plus précis dans les aigus. En revanche, puisque Saramonic livre le transmetteur sans dead cat (contrairement au Wireless Go) en extérieur par grand vent, il est indispensable de cacher le micro de l’émetteur sous des vêtements. Même si cela génère une sorte de filtre naturel passe bas. L’autre bonne surprise vient de la capsule fournie (2 capsules dans le kit B2) : malgré le côté « plastique » de la conception et même si leur bonnette n’est pas amovible, collée à la base du micro, le son est, là encore très bon. La preuve avec ce petit comparatif de capsules.

Combien ça coûte ?

Comptez un peu moins de 200€ pour le kit B1. Celui-ci est composé d’un transmetteur (TX) et d’un récepteur (RX) classique, d’un câble TRS/TRS pour un DSLR, câble TRS/TRRS pour un smartphone, 2 câbles USB-C pour la recharge, et une capsule. Le prix le plus élevé, aux alentours de 300€, va aux kits B4 et B6 avec leurs deux transmetteurs (et autant de câbles) et leur récepteur miniature sur prise Lightning ou USB-C. Vous pourrez également acquérir séparément les récepteurs (Lightning ou USB-C) pour un peu moins de 150€.

Laurent Clause

Laurent Clause

Journaliste par vocation, spécialiste des nouvelles technologies depuis la fin des années 80, je suis devenu réalisateur d'images et formateur, formateur vidéo smartphone en particulier. J'interviens avec ma société Milledix ainsi notamment qu'à Gobelins l'Ecole de l'Image, Sciences Po Paris et pour le groupe CapCom. J'enseigne l'écriture audiovisuelle, le montage avec FCP X ou Adobe Premiere Pro, et je forme à la vidéo-mobile, au MoJo (mobile journalism), au tournage avec Filmic Pro, Open Camera ou autres et au montage notamment avec LumaFusion, Adobe Rush et Kinemaster.

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.