Mojo

Wytse Vellinga : reporter 100% smartphone

Après Philip Bromwell, je vous propose un deuxième portrait de « journaliste mobile » européen, celui de Wytse Vellinga. Reporter  dans le nord des Pays-Bas, Wytse produit des sujets pour l’audiovisuel public néerlandais depuis 15 ans… exclusivement au smartphone depuis plusieurs années. Il est aussi le co-auteur du livre « Mobile Storytelling: A journalist´s guide to the smartphone galaxy« .

Wytse Vellinga a commencé comme journaliste radio avant de « venir »  à la télé il y a 7 ans. Aujourd’hui il utilise les smartphones pour réaliser l’ensemble de ses reportages, que ce soit pour la radio, la télé, le Web ou les réseaux sociaux. « C’est après une première rencontre avec Glen Mulcahy et Karol Cioma (NDLR : le « pape » du Mojo, organisateur de Mojocon/Mojofest d’une part et un formateur de la BBC d’autre part, durant une session de formation de journalistes télé européens)  que j’ai commencé à filmer avec un iPhone 5. Ils m’ont donné les bases du MoJo en trois heures et je m’y suis mis tout de suite.»

VO : Quel équipement utilisez-vous ?
« J’ai commencé à filmer avec un Nokia Lumia 1020 avant de passer rapidement sur iPhone parce qu’iOS offrait bien plus d’applications pro. Aujourd’hui je travaille avec un iPhone 8 Plus et un Samsung Galaxy s9. Mon équipement de base est aussi réduit que possible : un trépied (Velbon ex630), un grip Shoulderpod et un micro main (Sennheiser Handmic Digital). Occasionnellement, j’utilise un gimbal (FreeflySystems Movi). Et je teste actuellement les solution audio sans fill Mikme Pocket ainsi que le Rode Wireless go. Je tiens à monter tout sur les smartphones pour simplifier le process au maximum sans changer d’appareil (NDLR : avec LumaFusion ou Adobe Rush). Avant les smartphones, je devais utiliser des  Nagra pour enregistrer mes sujets radio, une caméra Sony VJ pour la TV et monter le tout sur un ordinateur. Beaucoup moins « mobile » !»

VO : C’est quoi un sujet « Mojo » réalisé par Wytse Vellinga ?
«Les sujets que je réalise sont destinés d’abord aux infos télé quotidiennes puis à leur site web. Progressivement, nous visons de plus en plus les plateformes en ligne. J’essaie de raconter des histoires « humaines » parce que c’est ce qui fonctionne le mieux quand on filme au smartphone. Cela signifie de réduire ou de ré-angler des sujets qui pourraient être plus longs en faisant parler des gens qui sont concernés/touchés par la problématique et qui en parlent le mieux.»

Laurent Clause

Laurent Clause

Je suis journaliste par vocation, spécialiste des nouvelles technologies depuis la fin des années 80, tout particulièrement de celles liées à la création et à la communication. Réalisateur avec ma société Milledix, je suis aussi formateur : à Gobelins l'Ecole de l'Image, à Sciences Po Paris, pour le groupe CapCom ou ma société Milledix. J'enseigne l'écriture audiovisuelle, le montage avec FCP X ou Adobe Premiere Pro et surtout la vidéo-mobile (tournage avec Filmic Pro, Open Camera ou autres et le montage notamment avec LumaFusion et Adobe Rush).

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.