A la une

Rode AI Micro : branchez 2 micros mini-jack sur presque tout

Brancher simultanément deux microphones mini-jack à un smartphone ou un un ordinateur, ça peut être pratique. Pour une interview, un podcast ou une visiophonie par exemple. C’est le rôle du Rode AI Micro, une interface plutôt universelle comparée aux Rode SC6 et SC6-L.

La photo ci-dessus illustre bien l’évolution accélérée du Mojo : côte-à-côte, trois adaptateurs de Rode, sortis à quelques années d’intervalle, et dévolus au branchement et à l’utilisation simultanée de deux micros et d’une paire d’écouteurs. A l’origine, à gauche, il y avait le SC6 : un adaptateur doté d’une prise TRRS pour connecter 1 ou deux microphones TRRS (et des écouteurs) sur les Android et iPhones tant que ceux-ci avaient (certains l’ont encore) une entrée mini-jack. Cette prise analogique n’enregistre malheureusement qu’en mono et mélange donc les deux sources (micros) sur la piste audio unique enregistrée. Et puisqu’elle est analogique, elle pâtit d’une latence (un retard du son) à l’écoute durant ce qu’on appelle le monitoring. Cette latence est de l’ordre du 10ème de seconde sur un iPhone, comme si on avait affaire à un léger écho. En revanche sur un Android, elle approche la demie seconde, ce qui est souvent gênant.

Avec la disparition de la prise mini-jack sur l’iPhone 7, Rode a proposé ensuite le SC6-L (L pour Lightning). Destiné aux seuls iPhones via leur prise numérique, cet adaptateur supprime lui la latence au monitoring et permet aussi de « spliter » (séparer) les deux micros sur les canaux gauche et droite de la stéréo. Il faut pour cela configurer l’adaptateur via l’application gratuite Rode Reporter. Mais ce SC6-L n’accepte toujours que les micros à connectique TRRS. Et la possibilité d’utiliser l’adaptateur avec une appli tierce comme Filmic Pro relevait un peu du bricolage et il arrivait que l’appli caméra « perde » la trace de l’adaptateur… Qu’il fallait alors débrancher/rebrancher en ayant parfois au préalable redémarré l’appli caméra.

AI Micro : une interface universelle

L’AI Micro (drôle de nom pour un adaptateur !) en est une évolution un peu plus universelle et stable. Plus universelle parce que ce petit boîtier est livré avec trois câbles USB-C : pour pouvoir se connecter, au choix, à la prise Lightning d’un iPhone, à l’USB-C d’un Android ou d’un ordinateur récent, voire à l’USB-A des plus anciens modèles. Par dessus le marché, ses deux entrées micro mini-jack acceptent indifféremment les connectiques TRRS ou TRS. Fini le convertisseur SC4 : cet adaptateur « intelligent » se charge de détecter le connecteur du micro utilisé et de s’y adapter. Comme pour le SC6-L, l’AI Micro doit quand même être configuré dans le smartphone, sans quoi les deux entrées sont mixées par défaut dans la piste audio enregistrée. On utilise pour cela les applis de Rode.

  • Rode Connect (destiné à l’enregistrement de podcasts sur Mac et Windows dont je ne parlerai pas) ;
  • Rode Reporter (pour iOS et Android), sorte d’enregistreur audio plus sophistiqué que votre dictaphone si vous souhaitez seulement enregistrer l’audio ;
  • Rode Central (iOS/Android, Mac ou Windows) l’appli principale qui permet d’utiliser le petit boîtier et ses deux micros avec une autre application, Zoom par exemple sur un ordi pour faire une visioconférence, ou Filmic Pro sur un smartphone.

La configuration nécessite

  1. de brancher l’AI Micro au smartphone,
  2. d’ouvrir l’appli (Rode Reporter ou Central Mobile qui détecte alors l’interface) pour y choisir la configuration des canaux souhaités (séparés, mixés, ou « stéréo » si un seul micro stéréo est branché sur l’entrée 1, puis  régler au besoin le gain de chaque entrée ainsi que les éventuels filtres coupe-bas de chacune.
  3. Puis, avec Rode Central, de lancer l’appli tierce caméra (Filmic Pro dans notre cas) qui peut alors profiter de l’interface automatiquement, quitte à revenir à Rode Central s’il est nécessaire d’ajuster le niveau de chaque micro.

Et bien sûr, le monitoring se fait en direct avec l’AI Micro, sans latence puis l’interface passe par la prise numérique du smartphone.

Reste ensuite à pouvoir profiter pleinement des deux canaux séparés enregistrés sur la piste stéréo unique. Ce qui demande une petite manipulation sur la plupart des applications de montage évoluées, l’idée étant de générer à partit de l’audio récupéré deux pistes distinctes traitables indépendamment. Une problématique sur laquelle nous reviendrons.

Laurent Clause

Laurent Clause

Journaliste par vocation, spécialiste des nouvelles technologies depuis la fin des années 80, je suis devenu réalisateur d'images et formateur, formateur à la vidéo sur smartphone en particulier. J'ai enseigné le MoJo à l'Ecole de Journalisme de Sciences-Po Paris et interviens avec ma société Milledix notamment à Gobelins l'Ecole de l'Image, pour Samsa, le groupe CapCom ou aux Antilles et à la Réunion pour Inzy-Learning . J'enseigne l'écriture audiovisuelle, le montage avec FCP X ou Adobe Premiere Pro, et bien sûr la vidéo-mobile, le MoJo (mobile journalism), le tournage avec Filmic Pro, Open Camera ou autres et le montage notamment avec Adobe Rush, VN Kinemaster et LumaFusion.

2 Comments

  • Yves Kreidl dit :

    Bonjour Laurent, mon kit mojo actuel (Iphone 13 Pro + Filmic + IRig + MV88 pour son ambiance + kit Sennheiser HF pour itw ) ne me permet pas de séparer les 2 pistes audio. Pour passer d’un micro à l’autre je dois débrancher les connecteurs lightning. A l’import en montage je récupère donc le même son sur les 2 canaux. Je lis dans votre article la possibilité de séparer les deux sources via AI Mic et donc de les conserver séparées à l’import mais en fin de papier vous évoquez une problématique, laquelle?
    Mon souhait serait d’importer les rushes dans Avid comme cela peut se faire avec des rushes de caméra, par ex, audio 1 sur piste 1 ds la timeline et audio 2 sur piste 2 ds la timeline. Est-ce possible?
    Merci pour votre aide. Yves

    • En utilisant un AI Mic pour brancher simultanément deux sources audio des des connecteurs TRS ou TRRS, vous aurez la possibilité de les « spliter » pour les enregistrer séparément sur les canaux gauche et droit de la piste stéréo. Pour ce faire, vous devrez au préalable configurer l’AI Micro une fois branché au smartphone en passant par l’application Rode Reporter ou l’appli Rode Central et spécifier que vous souhaitez « spliter » les sources et les séparer sur les canaux de la stéréo.
      Ensuite, au montage, vous devrez dupliquer la piste stéréo enregistrée, et ne garder que le canal gauche sur la première, et que le canal droit sur la seconde.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.