Divers

Shure MV88+ : un canon universel pour le MoJo ?

Y a-t’il un micro « ultime », utilisable dans toutes les situations ? C’est un peu l’argument de vente du nouveau MV88+ de Shure, un petit canon censé satisfaire à toutes les prises de son. Ou presque.

Poussés par la vague « mojo », les spécialistes du micro ont un nouveau Graal depuis quelques années : le micro universel, capable de se brancher sur le plus grand nombre d’appareils et de s’adapter  aussi bien à la captation de spectacle, au son d’ambiance des reportages, aux interviews ainsi qu’au vlogging. Sur ce principe, Shure avait lancé en 2015 le M88, un micro stéréo avec prise Lightning (pour iOS seulement) capable d’enregistrer de 24 bits à 48 kHz en directivité cardioïde ou bidirectionnelle, avec cinq profils correspondant aux différents environnements sonores.

Cette année, le MV88+ élargit ses cibles : sa connectique interne est de type micro-USB mais il est livré avec deux câbles, un Lightning et un USB-C. De quoi se brancher sur les iPhones, iPad ainsi que les smartphones Android récents et la plupart des micros ordinateurs. Des applis maison permettent de paramétrer sa sensibilité et sa directivité depuis un smartphone, et une prise mini-jack TRS d’y brancher des écouteurs pour « monitorer » (avec les applications compatibles). Moralité, pour les smartphones (Android) dotés d’une prise autre que l’USB-C, il faudra recourir à un adaptateur…

Le MV88+ est vendu 149€ ou en kit avec un mini trépied Manfrotto et un grip dans une pochette roulable pour un prix un rien exagéré de 229 €. A noter : le Shure M88+ sera disponible quasi en même temps que le Deity V-Mic D3 (à connectique analogique mini-jack celui-là) capable, avec un câble unique, de s’adapter à la prise TRS ou TRRS de l’appareil hôte (smartphone ou DSLR).

Laurent Clause

Laurent Clause

Je suis journaliste par vocation, spécialiste des nouvelles technologies depuis la fin des années 80, tout particulièrement de celles liées à la création et à la communication. Réalisateur via ma société Milledix, je suis aussi formateur : à Gobelins l'Ecole de l'Image, à Sciences Po Paris, pour le groupe CapCom ou ma société Milledix, j'enseigne l'écriture audiovisuelle, le montage avec FCP X ou Adobe Premiere Pro et surtout la vidéo-mobile (tournage et montage sur smartphone).

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.