Divers

Deity V Mic-D3, les micros canons intelligents

Serait-ce la fin des adaptateurs TRS/TRRS ? Les nouveaux micros Deity V-Mic D3 et D3 Pro inaugurent une prise mini-jack intelligente qui reconnaît et s’adapte au type de connecteur (TRS sur un DSLR, TRRS sur un smartphone) sur lequel ils sont branchés. Une saine innovation.

Deity V-Mic D3 Pro

Je vous avais présenté mon micro canon Aputure Deity il y a plusieurs mois, un canon de très bonne qualité, inspiré du Sennheiser MKH 416 et vendu deux fois moins cher. Aputure, le chinois qui le fabrique, connu également pour des éclairages de type LED tout aussi performants, a décidé de filialiser son activité microphone. Exit donc la marque Aputure, place à la nouvelle marque Deity pour deux nouveaux micros canon dérivés de l’Aputure Deity et destinés aussi aux smartphones, les V-Mic D3 et D3 Pro. Signe particulier, un câblage « intelligent » de leur prise mini-jack qui s’adapte au connecteur auquel il est branché, qu’il soit de type TRS ou TRRS, sans adaptateur aucun. Et un prix canon, cela va de soi 😉

Pour le reste, le V-Mic D3 (environ 100$) simplifié à l’extrême et alimenté au choix par une pile AAA (ou une batterie rechargeable NiMH ou au Lithium de format équivalent), convient surtout aux smartphones. Tandis que le D3 Pro (environ 200$) offre en plus une molette crantée de 1 à 10 pour régler sa sensibilité (là ou le Rode Video Mic Pro par exemple propose trois sensiblilités, -10, 0 ou +20 dB), un port USB pour recharger sa batterie, une mise sous tension dès qu’il est connecté et un arrêt automatique au bout de 15 minutes d’inutilisation. Ses caractéristiques font aussi état d’une sonorité naturelle tandis que les concurrents boostent souvent un peu les basses…  Faut-il que je conclus en disant que j’aimerais bien les tester, en reportage et et en interview rapprochée, avec mes smartphones et mes DSLR ?

Deity V-Mic D3

Laurent Clause

Laurent Clause

Je suis journaliste par vocation, spécialiste des nouvelles technologies depuis la fin des années 80, tout particulièrement de celles liées à la création et à la communication. Réalisateur via ma société Milledix, je suis aussi formateur : à Gobelins l'Ecole de l'Image, à Sciences Po Paris, pour le groupe CapCom ou ma société Milledix, j'enseigne l'écriture audiovisuelle, le montage avec FCP X ou Adobe Premiere Pro et surtout la vidéo-mobile (tournage et montage sur smartphone).

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.