AccessoiresObjectif

Sandmarc propose un filtre ND variable pour iPhone

Pour réduire la lumière et continuer à profiter de vitesse d’obturation normales ou lentes, il faut mettre un filtre ND devant l’objectif. Sandmarc en propose un variable pour l’iPhone.

Quand il y a du soleil, vous mettez des lunettes pour protéger vos yeux et les garder ouverts sans plisser les paupières. Puisqu’il n’ont pas de diaphragme (l’équivalent de nos paupières), l’électronique des smartphones, fait ce qu’elle peut pour compenser les fortes lumières, en optant notamment pour une vitesse d’obturation très rapide. C’est pour éviter cela que Sandmarc, fabricant de lentilles et filtres pour iPhone, Go Pro et drones, propose des sortes de lunettes de soleil pour les objectifs : les filtres ND (pour Neutral Density). Plus ou moins teintés, ceux-ci font rentrer plus ou moins de lumière dans l’objectif. Pour cela les facteurs d’atténuation des filtres ND sont gradués en valeurs carré (8, 16, 32, 64) : à 8 ils diminuent la lumière 8 fois,  à 16, 16 fois, etc.

En photo, puisque les filtres ND réduisent la quantité de lumière entrante, on peut ré-ouvrir le diaphragme afin d’obtenir des temps de pause long. Et générer du bokeh en arrière plan ou du flou de mouvement (motion blur). En vidéo on utilise traditionnellement les filtres ND pour avoir un look « cinéma » et respecter, même en présence de fortes lumières, le réglage de la vitesse d’obturation (le shutter) sur le double de la cadence d’enregistrement (les FPS, le nombre d’images/seconde). En filmant à 25 i/s avec un shutter au 1/50e, on obtient le flou de mouvement caractéristique au « cine look ».

Voilà à quoi sert le Motion Variable Filter de Sandmarc avec quatre degrés de ND (8, 16, 32 et 64). Il se pince devant les objectifs d’un iPhone (même devant les 3 lentilles d’un iPhone 11 ou 12 Pro) ou se visse sur les lentilles de Sandmarc (comme ci-contre)

Il faut être un peu « puriste » pour utiliser un filtre ND sur un iPhone, je vous le concède. Surtout que le modèle variable de Sandmarc coûte près de 100$. Mais j’ai particulièrement apprécié la densité des couleurs des images que j’ai filmées avec ce filtre ND en ce début d’automne. Même avec un ciel partiellement couvert, le fait de pouvoir verrouiller le shutter au 1/50 et de compenser la lumière entrante pour rester avec les ISO à 32 a produit des images plus denses colorées que sans. J’ai hâte de l’utiliser sous la lumière crue de l’été prochain… une fois sorti de confinement, un peu plus loin qu’à 1 Km de chez moi.

 

 

Laurent Clause

Laurent Clause

Journaliste par vocation, spécialiste des nouvelles technologies depuis la fin des années 80, je suis devenu réalisateur d'images et formateur, formateur à la vidéo sur smartphone en particulier. J'ai enseigné le MoJo à l'Ecole de Journalisme de Sciences-Po Paris et interviens avec ma société Milledix notamment à Gobelins l'Ecole de l'Image, pour Samsa, le groupe CapCom ou aux Antilles et à la Réunion pour Inzy-Learning . J'enseigne l'écriture audiovisuelle, le montage avec FCP X ou Adobe Premiere Pro, et bien sûr la vidéo-mobile, le MoJo (mobile journalism), le tournage avec Filmic Pro, Open Camera ou autres et le montage notamment avec Adobe Rush, VN Kinemaster et LumaFusion.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.