AccessoiresObjectif

Hybrid Filters Sandmarc : filtres ND et polarisant

Hybrid filter Sandmarc sur un iPhone 11 Pro

Spécialiste des compléments optiques -notamment pour iPhone-, l’américain Sandmarc propose des filtres hybrides (hybrid filters) pour améliorer les photos -et les vidéos dans une moindre mesure-, des amateurs exigeants.

A quoi ça sert ?

Ces filtres hybrides ont une double fonction. Ce sont d’abord des filtres neutres ou « ND » (Neutral Density). Ceux-ci agissent comme des lunettes de soleil réduisant l’intensité de lumière qui pénètre jusqu’au capteur permettant ainsi de ralentir la vitesse d’obturation. On obtient ainsi des images de ciel plus nettes avec davantage de détails, des eaux plus transparentes ou des verres avec moins de reflets. Mais si ces filtres dont dits hybrides, c’est qu’ils sont aussi polarisants, ajoutant un peu de saturation aux images pour les réchauffer, de la même façon que certains verres solaires sont un peu jaunes pour « coloriser » ce que vous voyez au travers.

Dans la boîte

Vendue 130$ en ligne, la petite trousse livrée comprend ainsi trois grand filtres ND (gradués 64, 32 et 16 pour filtrer plus ou moins la lumière) à visser sur une pince qu’on vient accrocher devant la ou les optiques des smartphones. Le diamètre du filtre est assez large pour couvrir les deux optiques d’un iPhone 8 Plus, X, XS ou 11, et même les trois lentilles d’un 11 Pro. Mais la pince empiète inévitablement sur un coin supérieur gauche de l’écran. Ce qui est gênant avec certaines applis photo, telle Halide par exemple, où des options sont inaccessibles quand la pince est en place. Une fois vissée sur s la pince, le filtre peut encore tourner sur une vis sans fin afin de d’augmenter ou diminuer l’intensité du filtre neutre.

Mon avis

Disons-le sincèrement, pour nos vidéos de test réalisées au début de l’hiver en France, nous n’avons pas jugé ces Sandmarc hybrid filters indispensables. Mais en plein été ou sous les tropiques et pour la photographie, ils auront certainement une utilité… pour les puristes.

Laurent Clause

Laurent Clause

Journaliste par vocation, spécialiste des nouvelles technologies depuis la fin des années 80, je suis devenu réalisateur d'images et formateur, formateur vidéo smartphone en particulier. J'interviens avec ma société Milledix ainsi notamment qu'à Gobelins l'Ecole de l'Image, Sciences Po Paris et pour le groupe CapCom. J'enseigne l'écriture audiovisuelle, le montage avec FCP X ou Adobe Premiere Pro, et je forme à la vidéo-mobile, au MoJo (mobile journalism), au tournage avec Filmic Pro, Open Camera ou autres et au montage notamment avec LumaFusion, Adobe Rush et Kinemaster.

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.