ApplicationsMojo

Mojo, l’appli frenchy qui « storifie »

L’avenir est aux stories. Et pour en faire de belles, les outils arrivent ! La preuve avec Mojo -si, si, c’est son nom !- une appli française qui utilise des vidéos courtes, des photos en leur donnant parfois un léger mouvement, des textes colorés et animés façon Brut, et des mises en page soignées pour produire un contenu court et qui en jette !

En cours de développement à l’heure où nous publions, Mojo est signé du petit éditeur français Archery, à qui on doit déjà Arrow, une appli de textage en réalité augmentée (AR) remarquée par Apple. Quand vous saurez que les deux créateurs d’Archery sont des transfuges de Stupeflix (racheté par GoPro il y a quelques années) pour qui ils avaient conçu notamment la superbe appli de titrage/textage Legend, vous comprendrez que Mojo est né sous les meilleures auspices. Il n’offre pas encore autant de possibilités qu’une appli comme Unfold. Il n’est pas encore possible de « trimmer » les vidéos, ni de paramétrer la durée d’affichage d’une ou plusieurs photo ou encore le moment d’apparition d’un texte. Et Mojo ne génère que des contenus en 9:16. “Nous voulons quelque chose de simple, nous a confié Jean Patry cofondateur d’Archery, pour que chacun puisse facilement créer un contenu sans trop de choses à faire”. Comme dans Legend, on se contente de modèles prêts à l’emploi qu’on personnalise jusqu’où cela est possible.

Mais les concepteurs de Mojo ont une belle liste de fonctions à venir pour faire évoluer l’app pendant de longs mois… Mojo sort officiellement dans quelques semaines. Mais vous pouvez déjà la tester librement en la téléchargeant à l’adresse mojo.video. Et vous préparer ainsi à l’inévitable “storification” des contenus sociaux.

Laurent Clause

Laurent Clause

Je suis journaliste par vocation, spécialiste des nouvelles technologies depuis la fin des années 80, tout particulièrement de celles liées à la création et à la communication. Réalisateur via ma société Milledix, je suis aussi formateur : à Gobelins l'Ecole de l'Image, à Sciences Po Paris, pour le groupe CapCom ou ma société Milledix, j'enseigne l'écriture audiovisuelle, le montage avec FCP X ou Adobe Premiere Pro et surtout la vidéo-mobile (tournage et montage sur smartphone).

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.