Divers

Avant Videonline : les info-tutos de la chaîne Bonne App

Avant de créer Videonline.info et de partager ma passion débordante pour la « vidéomobile » et le MoJo, je m’étais fait la main en vidéo avec la chaîne YouTube Bonne App. J’y présentais en images des bonnes applis (web, Android, iOS, extensions de navigateurs). Si j’avais pu, j’aurais continué 😢

Des vidéos courtes, sinon rien !

C’est en recevant la facture de mon « hébergeur » Internet, que je me suis rappelé de Bonne App : un site bonneapp.fr, conçu en 2013 avec un outil bien moins flexible WordPress, et surtout sa chaîne YouTube. Sur ces plateformes, je commençais à pratiquer le montage et la narration audiovisuelle en présentant des petits outils logiciels, souvent gratuits, pour en faire plus avec son ordinateur, son navigateur Internet ou son smartphone.

En soi, le site bonneapp.fr n’avait que peu d’intérêt : il ne servait que de point d’entrée à la chaîne éponyme dont l’idée des vidéos avait germé bien des années plut tôt. Quand je dirigeais la rédaction du magazine SVM Mac au début des années 2000, j’avais commencé à toucher à des logiciels de « screencasting ». En pleine révolution numérique qui voyait la presse perdre inexorablement des lecteurs, j’étais convaincu de l’intérêt des vidéos mêlant information et pédagogie. Plutôt que d’écrire de longs textes à l’impératif pour les pages « pratiques » (ouvrez le menu…, choisissez l’option…, déplacez le curseur…) illustrées de simples captures d’écran, je voyais bien l’intérêt pédagogique de montrer et d’expliquer en vidéo pour le Web ou pour le CD-Rom du magazine. L’idée n’était pas nouvelle : des tutos existaient déjà. Mais je les trouvais tous très ennuyeux (pour rester poli). D’où l’idée de faire d’abord de ces vidéos des petits sujets journalistiques avec un ton et une chute.

Voilà comment a pris forme le concept des vidéos Bonne App, que j’ai cessées de produire à de partir 2014, occupé par un nouveau départ professionnel… ainsi que par Videonline.info. Mais dans leur concept, ces vidéos avaient déjà de nombreux points communs avec celles que je fais toujours encore aujourd’hui pour videonline :

  • le format ultra court (une minute généralement),
  • un mélange d’images « screencastées » et filmées parfois un peu,
  • une voix off en commentaire et un morceau de musique libre de droit en fond sonore,
  • un montage dynamique mais une post-prod minimum,
  • une production 100% en solo,
  • et l’ambition de produire quelque chose entre tuto et info… De l’info-tuto ?

Entre 100 et 80000 vues

Pas plus à l’époque qu’aujourd’hui, je n’ai joué les cartes marketing et monétisation de ces contenus. Je n’ai rien fait de spécial pour tagguer, promouvoir ou booster ce qui n’était pour moi qu’un hobby. Mon talent à moi, je crois, c’est de raconter, créer, produire pour partager… Pas de vendre. Il s’agit là d’un autre talent. Résultat, la plupart des contenus de Bonne app n’ont jamais dépassé les 500 vues. D’autres en comptabilisent plusieurs milliers quand même, parfois bien plus que la majorité des vidéos de la chaîne videonline.info. Mon record absolu, c’est la vidéo que j’avais consacrée à TapeACall, l’appli iOS pour enregistrer ses conversations téléphoniques. A la fin du confinement en mai 2020, elle totalisait plus de 83000 vues.

Et devinez quelle fut la dernière de mes Bonne App ? Elle apparaît logiquement en premier sur la chaîne quand on affiche l’ensemble des vidéos : il s’agit de Filmic Pro, bien sûr, qui m’a emmené ailleurs !

Si je partage avec vous ce petit retour en arrière (vidéo), c’est que j’ai eu un pincement au cœur en re-visionnant ces contenus que j’avais oubliés. Certaines vidéos sont plus abouties que d’autres, mais toutes portent indéniablement ma patte et je ne les renie pas, bien au contraire. Avec des ressources, elles auraient peut-être pu déboucher sur quelque chose de plus grand…

Laurent Clause

Laurent Clause

Journaliste par vocation, spécialiste des nouvelles technologies depuis la fin des années 80, je suis devenu réalisateur d'images et formateur, formateur vidéo smartphone en particulier. J'interviens avec ma société Milledix ainsi notamment qu'à Gobelins l'Ecole de l'Image, Sciences Po Paris et pour le groupe CapCom. J'enseigne l'écriture audiovisuelle, le montage avec FCP X ou Adobe Premiere Pro, et je forme à la vidéo-mobile, au MoJo (mobile journalism), au tournage avec Filmic Pro, Open Camera ou autres et au montage notamment avec LumaFusion, Adobe Rush et Kinemaster.

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.