Généralités

Auto Reframe : Adobe recadre les vidéos intelligemment

L’intelligence artificielle arrive au secours de la vidéo côté recadrage : la prochaine version d’Adobe Premiere Pro (et de Rush) pourra recadrer un film au format paysage en carré ou portrait en analysant ses images grâce à la fonction Auto Reframe.

Prenez une scène d’action filmée en 16:9 avec des véhicules ou des personnages traversant le cadre et recadrez-là au format 1:1 pour Instagram par exemple, ou en 9:16 pour Snapchat ou une diffusion spéciale sur mobile : vous voilà parti pour un joli casse-tête de post-prod à tenter de suivre l’action -au mieux avec grâce à une fonction de tracking, au pire manuellement, image par image-  pour adapter au mieux la scène au ratio que vous avez choisi. Un vraie galère… en passe de disparaître grâce à la fonction Auto Reframe.

La techno derrière s’appelle Adobe Sensei, l’IA d’Adobe, avec du « machine learning » à l’intérieur, pour analyser les actions et les mouvements bien sûr et recadrer en conséquence dans les différents ratio. Cette techno, Adobe l’avait dévoilé aux professionnels durant la dernière Mojofest en juin dernier. Mais l’amusant, c’est que Steve Forde, le patron de la division Audio et Vidéo d’Adobe,  l’avait présentée alors comme une des évolutions prochaines d’Adobe Rush. Preuve en image ci-dessous dans un tweet de Mark Egan.

La production vidéo « multi ratio » passera donc prochainement par l’intelligence artificielle. De là à imaginer que cette belle techno proposera aussi d’arranger les cadres ratés ou inesthétiques en respectant la règle des tiers, il n’y a qu’un pas. Comme l' »autotune » en musique, cela permettra demain à ceux qui ne savent pas filmer -et qui ne veulent surtout pas apprendre- à faire des vidéos comme les pros. On en pense ce qu’on veut !

Laurent Clause

Laurent Clause

Journaliste par vocation, spécialiste des nouvelles technologies depuis la fin des années 80, je suis devenu réalisateur d'images et formateur, formateur à la vidéo sur smartphone en particulier. J'ai enseigné le MoJo à l'Ecole de Journalisme de Sciences-Po Paris et interviens avec ma société Milledix notamment à Gobelins l'Ecole de l'Image, pour Samsa, le groupe CapCom ou aux Antilles et à la Réunion pour Inzy-Learning . J'enseigne l'écriture audiovisuelle, le montage avec FCP X ou Adobe Premiere Pro, et bien sûr la vidéo-mobile, le MoJo (mobile journalism), le tournage avec Filmic Pro, Open Camera ou autres et le montage notamment avec Adobe Rush, VN Kinemaster et LumaFusion.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.