Divers

Billet gagnant pour MojoFest

Certains gagnent à l’Euromillion, d’autres à la tombola. Moi, je viens de gagner deux entrées à la prochaine édition de MojoFest, l’événement international du journalisme mobile en juin prochain.

Quand on est professionnel de la vidéo mobile ou juste passionné par le « Mobile Journalism », il y a deux événements annuels à ne pas manquer. L’un à Paris et en langue française en février, les Rencontres francophones de la vidéo mobile, organisée Philippe Couve, l’autre historique et international en Irlande en juin, MojoFest. Connu auparavant sous le nom de MojoCon, l’événement avait lieu à Dublin les premières années. Avant d’être rebaptisé MojoFest il y a deux ans et de déménager à Galway, sur la côte Est irlandaise. J’avais eu le plaisir de participer à la deuxième et à la troisième édition. Et voilà que la semaine dernière un tweet des organisateurs m’apprend que je viens d’être tiré au sort et de remporter deux entrées pour les trois journées de la cinquième édition, du 6 au 8 juin prochains.

Tout est parti d’un appel à contribution pour une vidéo que Glen Mulcahy, le « pape » du Mojo, organisateur de MojoFest, avait décidé de concocter il y a quelques mois. Le principe : un bout-à-bout de séquences où des journalistes mobiles adeptes des tournages/montages au smartphone du monde entier se filment avec leur smartphone face caméra avec un panonceau indiquant leur prénom, ville et pays d’origine. J’étais en train de donner des formations en Guadeloupe au moment de l’appel à contribution et avais trouvé amusant de brandir un panneau « Laurent, Montreuil/France »… avec des palmiers et du sable fin en arrière-plan. Compilée au milieu de dizaines d’autres pour un petit clip de promo du Mojo mon apparition a été tirée au sort. Lucky am I.

Source : www.handheldhollywood.com

Ce sera donc un vol Paris-Dublin dans quelques semaines, puis 2h30 de route jusqu’à Galway sur la côte opposée pour participer à la cinquième édition de la grand-messe Mojo anglophone dont les « speakers » et le programme ne sont pas encore totalement arrêtés. Je sais déjà que côté exposants, j’y croiserai quelques incontournables à commencer par Filmic Inc. et Luma Touch, les éditeurs de Filmic Pro et Luma Fusion. Certainement des représentants de NextStreaming (Kinemaster) et de Mavis, mais aussi des spécialistes du streaming comme Aviwest et LiveU et vraisemblablement quelques fabricants comme Sennheiser ou Shoulderpod. Je sais aussi qu’à l’instar des Rencontres de la Vidéo Mobile, Mojofest mise davantage cette année sur les ateliers. J’en ai déjà repéré un sur l’éclairage trois points simplifiés pour les interviews en mobilité, qui reste une vraie problématique dès qu’on se professionnalise un peu. Mais je suis certain que j’apprendrai encore beaucoup d’autres choses cette année.

Laurent Clause

Laurent Clause

Je suis journaliste par vocation, spécialiste des nouvelles technologies depuis la fin des années 80, tout particulièrement de celles liées à la création et à la communication. Réalisateur via ma société Milledix, je suis aussi formateur : à Gobelins l'Ecole de l'Image, à Sciences Po Paris, pour le groupe CapCom ou ma société Milledix, j'enseigne l'écriture audiovisuelle, le montage avec FCP X ou Adobe Premiere Pro et surtout la vidéo-mobile (tournage et montage sur smartphone).

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.