AccessoiresAudio

Simorr Wave L2 : micro USB-C et adaptateur écouteurs tout-en-un

Pour brancher un simple micro cravate sur un Android doté seulement d’une prise USB-C, il fallait un adaptateur. Voire 2 si l’on voulait connecter en même temps des écouteurs et « monitorer » l’audio dans Filmic Pro. Le micro Simorr Wave L2 remplace tout ça pour guère plus de 15 € !

Simorr n’est pas un nouveau venu : c’est la marque de la division son et lumière de Smallrig, célèbre fournisseur d’accessoires et pièces façon Meccano -poignées, cages, rotules, bras magiques, follow focus…- pour les pros de la vidéo.  Simorr propose quelques petites minettes LED ainsi que plusieurs modèles de micros encore moins chers que le Boya BY-M1. Et pourtant de qualité. Parmi lesquels le Wave L2 que j’ai commandé en juillet à sa sortie. Il s’agit d’un micro cravate USB-C, avec, sur le câble, une prise pour brancher des écouteurs. Simorr destine d’abord ce micro cravate aux utilisateurs de micro-ordinateurs pour la visioconférence, lés écouteurs permettant d’éviter le larsen quand le son de la visio sort des enceintes de l’ordi. Le Wave L2  est ainsi livré avec un adaptateur USB-C/USB pour les portables ou machines de bureau qui ne disposeraient pas d’un connecteur USB-C.

Mais il fonctionne aussi très bien sur un smartphone Android. Y compris pour le MoJo, avec Filmic Pro puisqu’il permet de « monitorer l’audio » autrement dit d’écouter ce qu’on est en train de filmer en direct… Ou presque ! Car, rappelons-le à tous ceux qui pensent qu’un iPhone ne fait pas mieux qu’un Android haut de gamme, le monitoring pâtit inéluctablement sur Android d’une latence (un retard) proche d’une seconde. Contre à peine un dixième de seconde sur iPhone.

Il n’empêche, pour à peine plus de 15 €, avec un câble de 2mètres et un assez bon son -vous en jugerez-  ce Simorr Wave L2 remplace un Boya BY-M1 (à 20€), plus un adaptateur USB-C/TRRS (à 11€), plus un Rode SC6 (à 14€) pour monitorer… 30€ d’économie. Ne me dîtes pas merci 😉

Laurent Clause

Laurent Clause

Journaliste par vocation, spécialiste des nouvelles technologies depuis la fin des années 80, je suis devenu réalisateur d'images et formateur, formateur vidéo smartphone en particulier. J'interviens avec ma société Milledix ainsi notamment qu'à Gobelins l'Ecole de l'Image, Sciences Po Paris et pour le groupe CapCom. J'enseigne l'écriture audiovisuelle, le montage avec FCP X ou Adobe Premiere Pro, et je forme à la vidéo-mobile, au MoJo (mobile journalism), au tournage avec Filmic Pro, Open Camera ou autres et au montage notamment avec LumaFusion, Adobe Rush et Kinemaster.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.