Généralités

YouTube mise sur les Shorts

Depuis plusieurs mois, YouTube teste un nouveau service largement inspiré d’un réseau social chinois très en vogue : des vidéos courtes, filmées au smartphone et textées simplement. Son nom : YouTube Shorts. Il arrive aux Etats-Unis/

Avec le printemps, YouTube sort les Shorts ! Chorégraphie ou interprétation des tubes du moment, conseils beauté instantanés, sketches, trucs et astuces de tournage… en 1 minute maxi !  C’est pour tenter de rattraper un jeune public, parti sur TikTok poster et visionner des vidéos de plus en plus courtes, que YouTube avait annoncé en septembre dernier son service YouTube Shorts. Lancé en pré-version, en Inde seulement, à la fin de l’été, YouTube Shorts semble y avoir fait un carton : selon Google, le nombre de chaînes indiennes l’utilisant aurait triplé depuis décembre et le player YouTube Shorts dépasserait aujourd’hui les 6,5 milliards de vue quotidiennes dans le monde

Du coup, YouTube Shorts vient d’être lancé mi-mars aux Etats-Unis, toujours en version bêta. Le concept est largement inspiré de celui de TikTok : un outil de montage linéaire (en mode portrait s’il vous plait) pour mettre bout-à-bout différents clips, la possibilité d’enregistrer de la musique, de contrôler la vitesse… Et dorénavant d’ajouter des textes, façon « stories » à différents endroits des vidéos ou encore de sampler l’audio d’une autre vidéo pour la remixer avec ses propres images. TikTok donc, en un peu moins bien. Mais YouTube promet des évolutions rapides pour satisfaire la créativité de ses jeunes utilisateurs.

Dire que certaines grandes marques commençaient tout juste à aller se faire voir sur TikTok (après avoir délaissé Insta) pour essayer de conquérir leurs clients de demain ! Qu’elles se rassurent : les vidéos de YouTube Shorts sont elles aussi au format 9:16. De quoi y basculer leurs contenus sans avoir à les recadrer ! Quant à moi qui faisais souvent des vidéos en 1 minute chrono, je vais peut-être me mettre aux Shorts aussi 😉

Laurent Clause

Laurent Clause

Journaliste par vocation, spécialiste des nouvelles technologies depuis la fin des années 80, je suis devenu réalisateur d'images et formateur, formateur à la vidéo sur smartphone en particulier. J'ai enseigné le MoJo à l'Ecole de Journalisme de Sciences-Po Paris et interviens avec ma société Milledix notamment à Gobelins l'Ecole de l'Image, pour Samsa, le groupe CapCom ou aux Antilles et à la Réunion pour Inzy-Learning . J'enseigne l'écriture audiovisuelle, le montage avec FCP X ou Adobe Premiere Pro, et bien sûr la vidéo-mobile, le MoJo (mobile journalism), le tournage avec Filmic Pro, Open Camera ou autres et le montage notamment avec Adobe Rush, VN Kinemaster et LumaFusion.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.