A la une

ViàMaTélé crée des outils pour le MoJo broadcast

C’est à la Télévision locale de Saint-Quentin (Aisne) qu’est née CTpro, l’appli reine du Mojo et la plus pro. Et qu’a vu le jour en complément une incroyable poignée pour améliorer l’iPhone en tournage mobile… Reportage à viàMaTélé, pionnière en matière de technos mobiles.

Je vous ai déjà parlé de CTpro (ex « City Producer« ), l’appli iOS la plus pro pour le MoJo. Début octobre, j’ai pu aller voir en action cet outil complet chez ceux qui l’ont créé et qui l’utilisent tous les jours dans un environnement de production. Car ce que vous ignorez peut-être, c’est que CTPro a d’abord été conçue par (et pour) l’équipe de la petite TV locale du Saint-Quentinnois, MaTélé, qui a rejoint le réseau Vià il y a quelques semaines, se rebaptisant du même coup viàMaTélé.

A la tête de la chaîne, dont il est à la fois rédacteur en chef et directeur technique, Bertrand Samimi n’a de cesse d’inventer des outils pour simplifier sa production audiovisuelle. « Je conçois la clé molette qu’on va te mettre dans la main pour pouvoir bricoler » explique-t’il. Via e-facto, l’autre société qu’il dirige, Bertrand s’est attelé au développement de CTpro dès qu’il a perçu les possibilités de la vidéomobile il y a plusieurs années. Après de multiples versions -dont l’équipe de MaTélé fut la première bêta testeur, parfois un peu dans la douleur-  et une commercialisation confidentielle pendant deux ans, l’application est aujourd’hui distribuée aux professionnels avec des licences multi-comptes, en exclusivité chez TRM (55, rue Carnot à Boulogne-Billancourt) au prix de 129€/an. Le grand public y a aussi accès sur l’AppStore depuis l’été 2019 pour 149€/an.

Pour ceux qui viendraient de revenir de la planète Mars ou qui débarqueraient sur videonline.info, je me dois d’expliquer que CTpro est au MoJo ce que Microsoft Office serait à la bureautique si Word, Excel, PowerPoint et Outlook étaient regroupés dans une seule et même interface graphique : une réponse globale sous la forme de ce qu’on appelait autrefois un « intégré » ou une « suite logicielle » aux premières heures de la micro-informatique. CTpro est d’abord une caméra pro avec des fonctions comparables à celles de la référence, Filmic Pro, ou de Mavis, débarrassée de leurs options « cinéma » ou réseaux sociaux, et concentrée sur une production « télé » : tournage en 16:9, notamment à la cadence de 25 fps comme il se doit en Europe, avec tous les réglages et options imaginables (focus, expo, ISO, shutter, balance des blancs, jusqu’aux focus peaking, zebra, oscilloscope…).

CTpro est ensuite un outil de montage complet, conçu une fois encore, dans une logique de production « télé ». Si la caméra s’utilise en tenant l’iPhone à l’horizontale, le montage s’effectue à la verticale. Au menu : 2 pistes vidéo, 3 pistes pour le titrage, 2 pour les musiques et 1 pour la voix off qu’on enregistre évidemment directement dans l’appli. Point fort, la fonction de mixage automatisé et normalisé qui ajuste automatiquement les niveaux de volume des différentes composantes d’un projet (interview, voix off, ambiances, musique de fond). Evidemment CTpro ne se contente pas de monter ce qu’il a filmé mais peut aussi aller chercher de la matière dans la photothèque de l’iPhone et surtout importer/exporter musique, images et vidéos avec une Dropbox ou en utilisant une clé Sandisk iXpand Drive. Quelques « templates » animés sont fournis pour le titrage (les synthés). Mais e-facto propose aux professionnels de réaliser leur propres synthés avec leurs logos/typos pour respecter leur charte graphique. Outre l’export en H264 ou HEVC, les projets peuvent à n’importe quel moment être compilés au format xml à destination, au choix, de Final Cut Pro X ou d’Adobe Premiere Pro sur Mac et même sur PC en passant par la clé Sandisk ! Enfin, l’appli intègre un client ftp pour exporter les montages sur les serveurs des diffuseurs les plus pressés ! Pour tout cela, et sans même parler de ses autres fonctions que sont la diffusion en live (via une adresse rtmp) et du multicam (via à un accord de licence passé par e-facto avec Switcher Studio), CTpro n’a  aucun équivalent sur le marché à ce jour… Et pour longtemps, je suis prêt à le parier.

Pour seconder CTpro que MaTélé a utilisé pendant plusieurs années avec toutes sortes de grips du commerce, Bertrand, en véritable Geo Trouvetou du Mojo, a mis au point un rig complet. Après plusieurs prototypes, ce dernier vient d’entrer en phase d’industrialisation et dévoilé lors des dernières Rencontres francophones de la vidéo mobile en février dernier. Outre deux cold-shoes au sommet pour fixer récepeteur HF et minette LED, le X-Rig embarque une interface audio Saramonic Smartrig+ DI avec deux entrées XLR et connexion Lightning, tandis que ses deux poignées renferment des batteries pour alimenter le chargeur par induction QI au centre de l’appareil. Moralité, sitôt installé sur le rig, un iPhone XS ou 11 est rechargé/alimenté pour tenir le choc sur les plus longs tournages. A découvrir chez le distributeur TRM si vous êtes intéressé.

Les images (animées) valant mieux que les longs discours (même écrits) je vous invite à visionner mon reportage qui illustre bien mieux les possibilités de ces incroyables outils. Et à regarder viàMaTélé sur votre box : sur le canal 347 pour les abonnés Orange comme moi, un peu avant 19h pour la rubrique « Du talent et du cœur » de Jérôme Lahaye ou à partir de 19h pour le magazine « Dans le camion »de Bertrand, où vous pourrez découvrir la plupart des sujets « mobiles » de la chaîne.

Laurent Clause

Laurent Clause

Journaliste par vocation, spécialiste des nouvelles technologies depuis la fin des années 80, je suis devenu réalisateur d'images et formateur, formateur vidéo smartphone en particulier. J'interviens avec ma société Milledix ainsi notamment qu'à Gobelins l'Ecole de l'Image, Sciences Po Paris et pour le groupe CapCom. J'enseigne l'écriture audiovisuelle, le montage avec FCP X ou Adobe Premiere Pro, et je forme à la vidéo-mobile, au MoJo (mobile journalism), au tournage avec Filmic Pro, Open Camera ou autres et au montage notamment avec LumaFusion, Adobe Rush et Kinemaster.

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.