Lumière

Sandmarc Pro Light : des LED douces, légères et en couleurs

Après les optiques et les filtres pour smartphones, l’américain Sandmarc propose une gamme de petites LED, bicolores ou multicolores de qualité, légères et autonomes. Elles ne me quittent plus.

Les Pro Light fonctionnent sur des batteries 3000 mAh rechargeables via leur connecteur USB-C. Elles disposent d’un mini-interrupteur -à presser deux secondes pour les allumer ou les éteindre- et d’une mollette clicable pour en régler l’intensité… ou la couleur.

Fin  2020, Sandmarc en a d’abord sorti deux modèles, l’un bicolore (lumière du jour, lumière artificielle) l’autre RGB avec une multitude de nuances. Sur la Pro Light Bi-Color (15 W et 3,7V avec une température réglable de 3000 à 6500° K) la molette sert à la fois à varier l’intensité et la température de couleurs. Sur la Pro Light RGB, la molette varie l’intensité, et permet de choisir une couleur dans le spectre de 16 millions de couleurs ou l’un des effets proposés (stroboscope, clignotant bleu-rouge…)

Les Pro Light sont fournies avec une housse caoutchoutée blanche qui fait office de diffuseur. Un pas de vis sur leur tranche inférieure permet de les percher sur une mini rotule (non fournie) par exemple. Outre leur compacité et leur poids plume comparé à d’autres modèles, j’apprécie particulièrement leur autonomie. Chargée à bloc, la Bi-Color (90$) que j’utilise régulièrement en interview, tient 135 minutes à 100% de son intensité (1500 LUX à 50 cm) avant de s’éteindre.

La Pro Light RGB (130$) a une toute autre utilité : avec sa puissance un peu inférieure , elle permet de générer une lumière coloré, et plus difficilement un arrière plan de couleurs comme en raffolent les Youtubeurs, compte tenu de sa puissance limitée (770 LUX à 50 cm). Elle n’a certes pas la puissance d’une Falcon Eyes FS7 II, mais elle est aussi beaucoup plus compacte et légère. Facilement transportables (112 x 71 x 13.5mm) et bien plus « light » (190 g) qu’une LitraPro, ces deux Pro Light m’accompagnent sur tous mes tournages. Que je tourne avec un smartphone, un DSLR ou une caméra. Sandmarc les propose d’ailleurs en « bundle » (pour 200$).

Mais le fabricant américain les a déclinées récemment en deux modèles plus petits (84 x 53 x 12.5mm), plus légers (86 g) un peu moins puissants et moins chers : les Pro Light Mini. Ces modèles sont ptout spécialement destinés aux smartphones. Elles sont équipées toutes deux d’une batterie de 1500 mAh qui tient 90 minutes à pleine intensité, et la molette clicable  des Pro Light d’origine y a été remplacée par quatre boutons poussoir. La Mini Bi-color (70$) dégage 800 LUX à 50 cm, contre 600 LUX pour la Mini RGB (100$) à la même distance. Les Pro Light Mini sont aussi proposées en bundle (150$).

Plus versatiles que la plupart des LED pas chères du marché, les Pro Light et Pro Light Mini affichent aussi de bons indices de rendu de couleurs (CRI) respectivement de 96+ pour les modèles RGB et et 95+ pour les bi-color.

Laurent Clause

Laurent Clause

Journaliste par vocation, spécialiste des nouvelles technologies depuis la fin des années 80, je suis devenu réalisateur d'images et formateur, formateur vidéo smartphone en particulier. J'interviens avec ma société Milledix ainsi notamment qu'à Gobelins l'Ecole de l'Image, Sciences Po Paris et pour le groupe CapCom. J'enseigne l'écriture audiovisuelle, le montage avec FCP X ou Adobe Premiere Pro, et je forme à la vidéo-mobile, au MoJo (mobile journalism), au tournage avec Filmic Pro, Open Camera ou autres et au montage notamment avec LumaFusion, Adobe Rush et Kinemaster.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.