DiversGénéralités

Kinemaster de plus en plus payant

Utilisable gratuitement sur Android et iOS moyennant un filigrane sur les vidéos, l’application de montage Kinemaster a bien failli empêcher l’export en 1080p.

En apposant un filigrane « Made by Kinemaster » dans le coin supérieur droit des vidéos, Kinemaster fut longtemps la seule appli gratuite disponible à la fois sur Android et iOS, capable d’exporter ses projets en 1080p voire en 4K. Jusqu’à l’arrivée de l’appli de montage VN (Android et iOS également), qui propose depuis quelques mois une gratuité totale, sans même coller de « watermark » sur les vidéos. Malgré ce sérieux concurrent, Kinemaster a choisi d’évoluer vers un modèle plus restrictif et davantage payant.

Pour inciter à l’adoption de sa version Premium (un abonnement à 4,49€/mois ou 25 €/an), la dernière mise-à-jour (4.15.0) de Kinemaster a limité  l’export gratuit avec filigrane à la résolution de 720p. Durant une semaine, il n’était plus possible d’exporter en 1080 ou en 4K, même ave un filigrane : la mise à jour exigeait le passage à la version Premium. Celle-ci donne droit, par ailleurs, à de nombreux compléments (musiques, filtres et effets, typos…). En dehors de ce changement en termes de politique tarifaire, cette mise à jour de Kinemaster n’offre que peu de nouveautés : le choix de davantage de ratio pour monter les vidéos, un nouveau bouton pour naviguer plus facilement de clip en clip sur la timeline en plus de ceux permettant d’aller au début ou à la fin du projet, et quelques effets de transition supplémentaires (avec des noms bizarre sans doute traduits encore par une AI perfectible)

Heureusement, KineMaster a fait machine arrière et réintroduit l’export en 1080p (avec filigrane) dans la version gratuite.

Exporter au dessus de 720p nécessite la version Premium de Kinemaster

De nouveaux ratios sont proposés pour vos montages

Un nouveau bouton avec trois options pour naviguer sur la timeline

Les nouvelles transitions ont des noms bien mal traduits !

Laurent Clause

Laurent Clause

Journaliste par vocation, spécialiste des nouvelles technologies depuis la fin des années 80, je suis devenu réalisateur d'images et formateur, formateur vidéo smartphone en particulier. J'interviens avec ma société Milledix ainsi notamment qu'à Gobelins l'Ecole de l'Image, Sciences Po Paris et pour le groupe CapCom. J'enseigne l'écriture audiovisuelle, le montage avec FCP X ou Adobe Premiere Pro, et je forme à la vidéo-mobile, au MoJo (mobile journalism), au tournage avec Filmic Pro, Open Camera ou autres et au montage notamment avec LumaFusion, Adobe Rush et Kinemaster.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.