8 Comments

    • La simplicité d’utilisation était dans la philosophie originelle d’Apple. A quoi bon donner à tous des fonctions qui ne serviraient qu’à une minorité de spécialistes ! Filmic Pro recèle de fonctions très pro dont le grand public n’a que faire : le vu-mètre, la possibilité de retourner l’image pour ceux qui filment avec un adapteur DOF et des optiques photo, ou encore les cadres au formats cinéma les plus variés (17:9, 2:59:1…). Autant de choses possibles depuis l’Appareil photo de l’iPhone mais qui feraient peur à Madame Michue !

  1. MORIVAL LISETTE

    Bonjour et merci de ces renseignements précieux je souhaiterais faire des interviews Web avec mon iphone. D’après mes lectures je peux acheter un micro exterieur IRIG micro – micro à condensateur . Si c’est ça ai je besoin de l’iRig Pre ??? Il me semble que non …
    Autre chose je vais lancer l’appli caméra PROMOVIE est elle compatible avec l’utilisation du micro ( personne ne peut me répondre même pas chez Apple !!!!)
    avant d’investir dans le micro IK Multimedia iRigMic Microphone à main pour iPhone je voudrai savoir. pouvez vous me répondre ? MERCI

      • Je reviens sur votre précision : si vous faites des interviews, un micro main n’est peut-être pas le plus adapté. Rien ne remplace en effet un micro cravate pour une interview dans laquelle on n’a généralement pas besoin d’entendre les questions du journaliste. Le micro main, pas franchement esthétique, convient mieux aux micro-trottoirs, témoignages rapides à chaud, ou aux interventions journalistiques en situation face caméra (type envoyé spécial sur place).

    • Vous n’aurez pas besoin en effet d’iRig Pre pour brancher l’iRig Mic sur votre iPhone. Et puisqu’il se branche sur la prise mini jack, je peux vous garantir que Promovie le reconnaîtra automatiquement à son lancement comme un micro externe. Touchez juste l’icône du micro dans Promovue pour vérifier avant de filmer que c’est bien le micro externe qui est sélectionné.

    • Les images sont superbes. . Le soleil, les paysages grandioses, la stabilité et la lenteur, tout y est. En Full HD, en 50 Mbps avec avec un framerate de 120 fps ralenti en post-prod, je ne suis pas certain que cela aurait été beaucoup moins bien.
      Maintenant, si vous me permettez, deux remarques
      – Il y a pas mal de plans qui se répètent dans le film. Personnellement, j’aurai fait plus court pour éviter de trop fractionner des plans qu’on reconnaît avoir déjà vus. C’est mieux aussi quand dans un montage, il y a un ordre et un parti pris dans l’ordre : les vues de roches ensemble, d’arbres, de neige…
      – Enfin, je suis prêt à parier que vous avez utilisé dans votre logiciel de montage (FCP X ?) la fonction de stabilisation logicielle : à 1m15, 1m45, 1m55 et 2m il y cet effet de relief en mouvement (qui donne un peu la nausée) caractéristique de cette fonction. N’en abusez pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *