AccessoiresObjectif

Look ciné avec la lentille anamorphique Sandmarc

Profitant d’un passage express en Guadeloupe, j’ai testé la nouvelle lentille anamorphique de Sandmarc, pour faire de belles images au format « cinémascope » avec un iPhone.

Sandmarc, le fabricant d’optiques pour iPhone dont je vous ai déjà parlé, lance à son tour une lentille anamorphique. De quoi s’agit-il ? D’une lentille un peu spéciale, de forme ovale, qui produit une image très large au ratio 2,39:1 (façon « Cinémascope ») tout en la comprimant au tournage pour loger dans un cadre 16:9. C’est un peu déroutant. Car dans une appli caméra de base, l’image apparaît étroitisée et il convient évidemment de l’étirer dans un logiciel ou une appli de montage pour lui redonner le bon format « grand large ». Sauf à utiliser une appli caméra pro type Filmic Pro ou Mavis par exemple, dont une option permet d’adapter le ratio de tournage pour visualiser en 2,390:1.

Outre son ratio particulier, ce type de lentille se caractérise sur les grosses caméras de cinéma, par une faible profondeur de champ et un fort bokeh. On a un petit peu de flou avec cette lentille, en particulier si l’on place un objet entre 10 et 20 cm devant l’objectif, sans atteindre toutefois ce que font les les lentilles des caméras, parce que la focale native de l’iPhone, rappelons-le, est grand angle. En revanche, comme les grandes, la lentille anamorphique Sandmarc produit de superbes effets de « flare », autrement dit des éclats lumineux sous la forme de trainées horizontales quand on vise une source de lumière, le soleil ou des phares la nuit.

Bien sûr pour en tirer pleinement parti et rectifier le ratio de cadre, il faut un outil de montage un peu pro, Adobe Premiere Pro, Final Cut Pro X, Da Vinci Resolve sur ordinateur… ou Luma Fusion sur iOS dont j’ai mis à profit la nouvelle version 2.0 pour réaliser la vidéo ci-dessus.

Sandmarc propose cette lentille sur son site à 160$ pour tous les modèles d’iPhone du 7 au XS Max avec, à chaque fois, la coque fine correspondant au modèle choisie. La boîte contient également une pince universelle pour la cliper devant l’objectif d’un autre iPhone. Elle est donc meilleure marché que celle de Moment (150$) puisque la coque de ce fabricant, nécessaire pour utiliser ses optiques, est vendue séparément (à partir de 40$)… Soit un coût combiné de 190$. Mais je me fendrai d’un face à face entre les deux optiques prochainement.

 

Laurent Clause

Laurent Clause

Je suis journaliste par vocation, spécialiste des nouvelles technologies depuis la fin des années 80, tout particulièrement de celles liées à la création et à la communication. Réalisateur via ma société Milledix, je suis aussi formateur : à Gobelins l'Ecole de l'Image, à Sciences Po Paris, pour le groupe CapCom ou ma société Milledix, j'enseigne l'écriture audiovisuelle, le montage avec FCP X ou Adobe Premiere Pro et surtout la vidéo-mobile (tournage et montage sur smartphone).

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.