Généralités

Uppbeat.io : téléchargez 10 bonnes musiques gratuites par mois

Nouveau catalogue en ligne de musiques libres de droit, Uppbeat.io permet d’en télécharger gratuitement jusque 10 par mois… moyennant une petite manip pour s’affranchir de la question des droits d’auteur !

Vous voulez de la musique gratuite pour vos vidéos ? Jetez donc un œil (et une oreille) au catalogue Uppbeat.io qui vous propose d’en télécharger gratuitement jusque 10 morceaux chaque mois pour sonoriser vos vidéos sur YouTube ou ailleurs. Soyez tout de même prêt à consacrer un peu de temps à l’écoute et à la recherche du morceau qu’il vous faut. Chez Uppbeat, les morceaux sont classés de façon plus ou moins arbitraire dans des catégories (des « genres » musicaux en anglais) qui se chevauchent. Et le site ne propose aucun filtre (durée, tempo, etc.) comme sur les catalogues payants. Quant au champ de recherche, il n’est guère d’un grand secours. En tapant le nom d’un artiste connu et « bankable » on est parfois chanceux et on tombe sur un plagiat (un morceau qui sonne comme celui de l’artiste recherché). Plus souvent, la recherche ne sort que des morceaux dont le titre ressemble au nom de l’artiste en question… Mais comme c’est gratuit, on ne fait pas la fine bouche.

Gratuit mais pas sans condition

Le téléchargement de ces 10 morceaux gratuits par mois n’est toutefois pas sans contrepartie. Après avoir enregistré le morceau sur votre appareil, vous devez récupérer dans la fenêtre de  votre compte sur Uppbeat.io un code de licence pour utiliser la musique en question dans une vidéo. Ce code doit être collé dans la description de la vidéo (sur YouTube), sans quoi, YouTube risque tout bonnement de désactiver l’audio de votre vidéo. Ce code est unique et ne vaut que pour une seule vidéo : si vous souhaitez sonoriser une autre vidéo avec le même morceau, vous devrez le re-télécharger sur Uppbeat.io pour obtenir un nouveau code unique… ou souscrire l’offre Premium à 6,99€/mois  pour un téléchargement illimité !

Laurent Clause

Laurent Clause

Journaliste par vocation, spécialiste des nouvelles technologies depuis la fin des années 80, je suis devenu réalisateur d'images et formateur, formateur vidéo smartphone en particulier. J'interviens avec ma société Milledix ainsi notamment qu'à Gobelins l'Ecole de l'Image, Sciences Po Paris et pour le groupe CapCom. J'enseigne l'écriture audiovisuelle, le montage avec FCP X ou Adobe Premiere Pro, et je forme à la vidéo-mobile, au MoJo (mobile journalism), au tournage avec Filmic Pro, Open Camera ou autres et au montage notamment avec LumaFusion, Adobe Rush et Kinemaster.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.