A la uneAccessoiresAudioMachinerieSmartphonesSupport

MEO : la pièce miracle pour ajouter un micro externe à l’Osmo Mobile

Parmi les solutions artisanales qui ont fleuri depuis quelques mois pour pouvoir utiliser un micro externe avec la poignée Osmo Mobile, je viens de tester une des plus abouties, quasi « industrielle » et made in Switzerland… à laquelle vous avez droit avec une imprimante 3D.

Elle n’a pas encore de nom officiel. Je l’avais surnommé « Osmixtender » (pour « Osmo Mobile microphone extender »), mais son concepteur a préféré le plus commercial « MEO » Micro Externe Osmo). On doit l’objet à Joël Antonin, co-responsable technique de la chaîne TV suisse Canal 9. Chantre du MoJo, il a commencé à introduire les outils mobiles à Canal 9, d’abord pour certains duplex et directs avec la solution Aviwest. Geek passionné, il expérimente et cherche des solutions pour améliorer et faciliter la production des programmes aux équipes de la chaîne. C’est ainsi qu’il a commencé à plancher il y a quelques temps sur un dispositif permettant de connecter un micro externe sur une poignée de type Osmo Mobile (version 1), une problématique que nous avons déjà abordée. Avec une imprimante 3D, il a conçu plusieurs prototypes d’une pièce capable d’écarter le smartphone de la butée sur la poignée Osmo Mobile afin de pouvoir brancher un adaptateur Lightning/mini-jack sur le smartphone et de placer un micro externe au sommet de cette pièce supplémentaire. Tout ça, évidemment, sans altérer l’équilibrage et la stabilisation du gimbal. Après 5 prototypes successifs, celui dont il nous a fait cadeau s’est avéré parfaitement fonctionnel. Merci Joël 🙂 La preuve en images.

Le concept du MEO est malin. Outre la largeur de la pièce qui rend accessible la prise Lightning, la pièce est creusée de façon à loger un adaptateur Lightning/mini-jack à brancher à l’ iPhone et à relier avec un petit câble TRRS à un micro Rode VideoMic Me. Ce dernier doit être recouvert de son « dead cat » (sa bonnette en fourrure) pour tenir en place à l’intérieur de l’anneau qui surmonte le dispositif. Concrètement, on commence par « clipser » la pièce sur la rotule principale de l’Osmo. Puis on relie sa prise Lightning à l’iPhone, on glisse le Rode VideoMic Me dans l’anneau supérieur et on le relit le micro au connecteur Lightning avec un petit cordon TRRS mâle/femelle. On procède ensuite à l’équilibrage du smartphone sur le gimbal avec la vis de l’Osmo de façon habituelle. Maiscompte tenu du poids plus important de ces accessoires, on prend soin juste de soutenir le smartphone à l’horizontale au moment où on active la stabilisation de l’Osmo Mobile.

Le seul souci que j’ai eu eu durant mes essais concernait le micro, pas toujours détecté par Filmic Pro en raison sans doute, d’un mauvais contact de la prise Lightning. Maintenant, le dispositif de Joël a vraiment été conçu pour le poids -plume- du VideoMic Me. Impossible en l’état, d’installer au sommet dans le cold-shoe creusé dans le plastique, un autre microphone. J’ai tenté mon gros Video Mic Pro, mais pas moyen d’équilibrer l’Osmo Mobile. Il faudra pour ce faire, fabriquer une sorte de réceptacle à accrocher sur le bord gauche su smartphone pour accueillir du leste, des pièces de monnaie par exemple. Et croiser les doigts pour que la mécanique des stabilisateurs supporte cet emport supplémentaire à moyen et long terme. En attendant que les fabricants de stabilisateurs se décident à proposer une solution officielle pour permettre l’utilisation d’un micro externe, Joël Antonin diffuse librement le modèle 3D de son « accessoire ». Vous pouvez en effet télécharger le fichier du modèle en question ainsi que celui de l’arceau de soutien du VideoMic Me. Vous devrez ensuite façonner ces deux pièces sur une imprimante 3D ou aller la faire produire dans un « fab lab ». Et vous procurer un VideoMic Me pour sonoriser dignement vos prochains plans stabilisés !

Laurent Clause

Laurent Clause

Je suis journaliste par vocation, spécialiste des nouvelles technologies depuis la fin des années 80, tout particulièrement de celles liées à la création et à la communication. Réalisateur via ma société Milledix, je suis aussi formateur : à Gobelins l'Ecole de l'Image, à Sciences Po Paris, pour le groupe CapCom ou ma société Milledix, j'enseigne l'écriture audiovisuelle, le montage avec FCP X ou Adobe Premiere Pro et surtout la vidéo-mobile (tournage et montage sur smartphone).

7 Commentaires

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.