Applications

Kapwing : créez memes et stories vidéo en ligne

Kapwing est une plateforme, en partie gratuite, pour bricoler de petites vidéos sous-titrées en deux coups de cuillère à pot. Une plateforme pleine de promesses… A suivre.

Sur le fond, kapwing.com n’est pas sans rappeler headliner.app :  un site web avec des outils en ligne pour fabriquer facilement de petites vidéos (au format 16:9, 9:16, 1:1, 4:5 et 5:4) à destination des réseaux sociaux. En tête Instagram, Facebook, TikTok, Twitter… Et pourquoi pas LinkedIn, pour les utilisateurs restés jeunes d’esprit 😉 En effet, les modèles de création fournis par Kapwing ne laissent guère de doute sur la cible de la plateforme : « memes » à gogo, stories colorées, émojis… On s’adresse aux millenials et aux ados d’aujourd’hui.

Comment ça marche

En pratique, vous uploadez vos vidéos (Attention : en H264 seulement, les vidéos encodées en HEVC ne fonctionnent pas) ou vos photos. Mais Kapwing propose aussi un stock impressionnant de photos libres de droit, à fouiller avec son moteur de recherche intégré. Sur chaque photo/vidéo, vous pouvez ajouter plusieurs couches de textes ou de formes en couleurs et les animer avec six effets au choix. On peut ainsi « texter » des images à la Brut, AJ+ ou Loopsider. (Je regrette juste qu’il soit encore impossible d’animer la photo en fond d’image avec un petit effet Ken Burns). Et vous définissez évidemment la durée d’affichage de chaque élément d’une scène (autrement dit d’un plan), sauf les vidéos qui ont évidemment leur propre durée. Tout cela, dans une interface qui tranche radicalement avec les timelines des outils de montage traditionnels.

Modèles et conseils à gogo

On réordonne l’ordre des scènes sur le côté gauche de l’écran. Et si l’on n’est pas très créatif ou pas inspiré, on peut profiter des centaines de modèles de mise en pages de « meme » ou de story prêts à l’emploi. Kapwing n’est donc pas un logiciel de montage à proprement parlé, mais un outil simple pour assembler de minis vidéos comme celles qu’on trouve en majorité sur les réseaux sociaux. Et pour aider tout à chacun à produire très vite un contenu de qualité, une rubrique « Resources » abrite des dizaines de pas-à-pas  et trucs et astuces (How to) sur l’ensemble des fonctions.

Sous-titrage prometteur

Coup de chapeau aussi au module de transcription et sous-titrage automatique, en version bêta, mais déjà très efficace. Seule l’interface demande à évoluer un peu, pour permettre de réordonner les sous-titres quand on décide de les éditer. Difficile pourtant de faire la fine bouche et de s’indigner des petits bugs que nous avons découvert. Car, rappelons-le,  l’accès à Kapwing est gratuit… mais l’abonnement (20€/mois, 200€/an) garantit l’accès à toutes les fonctions et options, à commencer par la conservation des projets sur la plateforme au delà de 7 jours par défaut.

Allez donc tester cette belle plateforme créative. Mais n’oubliez pas que les vidéos composées exclusivement d’images libres de droit « textées » sont moins originales et attractives que celles qu’on filme soi-même, avec de vrais témoignages à l’intérieur 😉

Laurent Clause

Laurent Clause

Journaliste par vocation, spécialiste des nouvelles technologies depuis la fin des années 80, je suis devenu réalisateur d'images et formateur, formateur vidéo smartphone en particulier. J'interviens avec ma société Milledix ainsi notamment qu'à Gobelins l'Ecole de l'Image, Sciences Po Paris et pour le groupe CapCom. J'enseigne l'écriture audiovisuelle, le montage avec FCP X ou Adobe Premiere Pro, et je forme à la vidéo-mobile, au MoJo (mobile journalism), au tournage avec Filmic Pro, Open Camera ou autres et au montage notamment avec LumaFusion, Adobe Rush et Kinemaster.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.