GénéralitésSmartphones

Le smartphone 4K, pur produit marketing

A quoi ça sert la 4 K? Ben à vous faire acheter du nouveau matériel, pardi. A commencer par un nouveau smartphone, en vous faisant croire que vous allez tourner avec des images incroyables de finesse et de détails, et envoyer Peter Jackson et Jean-Jacques Annaud (fins connaisseurs des “hautes définitions” sur grand écran) en retraite anticipée. Parce que si la 4K est certainement la prochaine étape dans la course à la HD télévisuelle, rien dans cette norme n’est encore tout à fait abouti, calibré, éprouvé… Aujourd’hui la 4k est encore un peu (beaucoup) du marketing ! Des fois que vous songeriez à vous rééquiper.Ultra-HD-4K

Petit rappel. Vous souvenez-vous de la définition du téléviseur de votre enfance, du temps de la SD (Standard Definiton) ? Les images mesuraient 768 x 576 pixels, avec des lignes bien visibles ! Puis du format quasi carré 4:3 on est passé au format rectangulaire 16:9 avec la HD 720p (1280 x 720 pixels). Et puis encore à la Full HD ou 1080p (en 1920 x 1080 pixels). Et les caméras des smartphones ont suivi puisque la majorité filment aujourd’hui en 1920 x 1080. La prochaine étape, c’est l’Ultra Haute Définition (Ultra HD) et ce qu’on appelle la 4K puisque les images comptent 4 fois plus de points qu’en HD aujourd’hui. Les premiers téléviseurs 4K ont vu le jour en 2013, les premières caméras 4K peu de temps après. Et les smartphones 4K n’ont pas tardé. Sony Xperia Z2, Samsung Galaxy S5, Galaxy Note 3 et LG G3 sont en mesure de produire des fichiers .mp4 en 3840 x 2160. Wowww… Enorrrme !!! Mais où est-ce qu’on va mettre tous ces pixels ? Et ben sur de nouveaux téléviseurs, tiens ! A un peu moins de 3000 € pour les haut de gamme, mais à partir de de 700 pour les entrées de gamme.

– Liliane, défais-les valises : on ne part plus au lac Titicaca, on va acheter une Télé 4K !” 
Sauf que Liliane n’est plus aussi docile que dans les années 70. Aujourd’hui, Liliane lit la presse hi-tech…
– Mais Georges, même en HD les programmes télé arrivent déjà pas à la cheville de nos Blu-ray. Alors tu peux me dire avec quoi on va profiter de la Ultra Haute Défintion ?
– Mais oui Liliane, je vais te le dire : avec les images de ton nouveau smartphone ! 
– Ah bon ? Ben je comptais justement filmer nos vacances au bord du lac Titicaca…

Capture d’écran 2014-11-04 à 17.12.24

Pourquoi croyez-vous que les premiers fabricants de smartphones 4K ne sont autres que Sony, Samsung et LG ? Qui proposent évidemment, tous les trois, des téléviseurs 4K parmi les modèles haut de gamme… Soit. Après tout, pourquoi pas.  Nous vivons avec notre temps, avons grandi avec les technos et adorons faire des images, alors nous avons décidé de commencer à tester lesdits smartphones 4K. Et c’est là que nous avons découvert que cette technologie était loin d’être aussi aboutie qu’on aimerait nous le faire croire.

Passons sur le fait que ces premiers smartphones 4K ne peuvent filmer plus de 5 minutes d’affilée sans faire chauffer exagérément et mettre en danger leur microprocesseur.  Intéressons-nous seulement aux images. Sur un petit écran de smartphone, les vidéos 4K du Sony Xperia Z2 et du Galaxy S5 sont tout à fait correctes. Pour ne pas dire flatteuses, si l’on veut bien oublier que le Z2 cherche continuellement à faire le point  que le sujet ait changé ou pas (“Z2” pour “zèle doublement egzagéré” ?).  C’est quand on transfère du smartphonesur un ordinateur les vidéos .mp4  pour les traiter , même sur une vraie station de montage, qu’apparaissent les problèmes : les vidéos saccadent dans Lecture QuickTime, patinent dans Final Cut Pro X… et manquent considérablement de fluidité une fois montées etpourtant réduites en 1920 x 1080 ! Comme si le processeur Snapdragon 800 du Z2 était parfaitement optimisé pour générer et lire ces fichiers Ultra Haute Définition, mais pas le Core i7 de notre gros ordi. Ou bien comme si la 4K de ces smartphones était un peu différente de la vraie 4K produite par les caméras professionnelles. Un peu à l’instar des ralentis “slow motion” en 120 ou 240 fps de l’iPhone : superbes sur son petit écran, mais mystérieusement envolés, absents des vidéo une fois transférées sur ordinateur. Sans doute parce que ces technos “mobiles”, destinées à nous faire remplacer nos appareils, nous promettent de nous amuser à faire comme les pros. Mais pas à en être vraiment !

Laurent Clause

Laurent Clause

Je suis journaliste par vocation, spécialiste des nouvelles technologies depuis la fin des années 80, tout particulièrement de celles liées à la création et à la communication. Réalisateur via ma société Milledix, je suis aussi formateur : à Gobelins l'Ecole de l'Image, à Sciences Po Paris, pour le groupe CapCom ou ma société Milledix, j'enseigne l'écriture audiovisuelle, le montage avec FCP X ou Adobe Premiere Pro et surtout la vidéo-mobile (tournage et montage sur smartphone).

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.