A la uneAndroidSmartphones

Nokia 5 : un Android à 180€ bon pour le MoJo

Et si les applis Android de tournage et montage estampillées « pro » n’étaient pas seulement réservées aux Galaxy S haut de gamme de Samsung ? J’ai suivi les conseils avisés de Florian Reichardt alias @smartfilming, un des chantres allemands du MoJo spécialiste de l’univers Android, pour tester le Nokia5, un modèle plutôt entrée de gamme à moins de 180€… parfaitement apte au MoJo !

Filmic Pro et Kinemaster fonctionnant sur un smartphone Android à moins de 200 € ! Qui l’eût cru ? Et attention : fonctionnant vraiment, pas avec un tiers des fonctions ! Sur ce Nokia 5, Kinemaster est en mesure de monter plusieurs pistes vidéo 1080p sans avoir besoin de les dégrader en 720p comme c’est souvent le cas sur les petits Android. Quant à l’appli Filmic Pro, et en oubliant le focus auto qui est absent de la grand majorité des Android, elle profite sur ce smartphone de toutes les options de sa version 6, à commencer par les « assistants » (zebra, clipping overlay, fausses couleurs et focus peaking)… qu’il est impossible d’afficher sur iOS quand on ne dispose pas au moins d’un iPhone 6. Et pourtant ledit Nokia 5 se vend neuf désimlocké aux alentours de 180 €. En cherchant, on le trouve même autour de 160€…

Bien sûr, à ce niveau de prix, tout n’est pas parfait.

  1. D’abord côté mémoire où les 16 Go embarqués montrent vite leurs limites : avec seulement 3 applications installées (FIlmic Pro, Kinemaster et Open Camera)  et après seulement 5 minutes de rushes en 1080p, la jauge de capacité (le camembert) de Filmic Pro me montrait hier que je ne disposais plus que de la moitié du stockage disponible. La carte microSD -jusqu’à 128 Go- est donc indispensable !
  2. Capteur et lentille sont loin d’égaler ceux d’un haut de gamme : la qualité d’image est correcte, mais pas exceptionnelle.
  3. La mise au point automatique dans Filmic Pro reste capricieuse, comme souvent sur les smartphones Android. Le mode auto ne fonctionne pas parfaitement. Mais en mode manuel, pas de problème. En particulier pour les interviews où l’on prend le temps de faire la mise au point soi-même avec l’arc de focus.
  4. Et puis il y a le son. Pour un projet de websérie qu’un client souhaitait faire réaliser par ses collaborateurs avec des Android d’entrée de gamme, j’ai voulu faire une vidéo démontrant l’intérêt d’utiliser un bon micro (un canon au bout d’une perche) pour enregistrer des dialogues, plutôt que le micro interne du smartphone ou même qu’un micro de reportage type Rode VideoMic Pro. Je vous laisse juger de mes essais.

Le constat et double. D’abord, le Nokia 5 semble compresser davantage le son que les iPhone auxquels je suis habitué. Le son est un peu contenu. C’est encore plus audible en extérieur ou les bonnettes étouffent déjà pas mal. Par ailleurs, si vous écoutez attentivement, vous entendrez de temps à autre des petits claquements, et ce quel que soit le micro externe que j’aie utilisé. Un problème que je n’avais encore jamais rencontré sur d’autres modèles et que je dois encore vérifier.

bq Aquaris X

En attendant, je suis plutôt bluffé par ce Nokia pas cher. Surtout comparé au LG G6 que je m’étais  procuré il y a quelques semaines et dont je me suis rapidement séparé au vu de ces piètres dispositions pour Filmic Pro. Maintenant, je continuerai bien à investiguer pour lister les meilleurs modèles Android capables de faire fonctionner nos deux applications phare, mais mon budget n’est pas extensible. Alors si vous êtes aujourd’hui en possession d’un tel Android, soyez gentil de le citer dans les commentaires ci-dessous pour que je commence à bâtir une liste des « Android MoJo Pro ». Mais ne vous contentez pas de dire « Samsung Galaxy S7 » car il en existe plusieurs références et toutes ne sont pas aussi douées. Visitez donc les paramètres système de l’OS pour trouver la référence exacte de votre modèle. Mon LG G6 s’appelait par exemple LG H-870. En attendant, j’aimerais bien tester l’autre Android que Florian m’a recommandé pour le Mojo : le bq Aquaris X, un modèle apparemment capable de tourner/monter en 4K avec nos deux applis vedette, qu’on trouve sur le Net entre 350 et 400€.

Laurent Clause

Laurent Clause

Je suis journaliste par vocation, spécialiste des nouvelles technologies depuis la fin des années 80, tout particulièrement de celles liées à la création et à la communication. Réalisateur via ma société Milledix, je suis aussi formateur : à Gobelins l'Ecole de l'Image, à Sciences Po Paris, pour le groupe CapCom ou ma société Milledix, j'enseigne l'écriture audiovisuelle, le montage avec FCP X ou Adobe Premiere Pro et surtout la vidéo-mobile (tournage et montage sur smartphone).

3 Commentaires

  • Aymeric dit :

    Bonjour,

    Filmic Pro (et l’extension Ciné) fonctionne entièrement sur Le OnePlus 3T. On y trouve la 4K en Extreme, la FHD en 60 i/s, les zebras d’exposition et de màp, ou encore les profils LOG. Il a un Snapdragon 820 pour faire tourner tout ça. Sorti fin 2016, on le trouve à moins de 300 € sur la toile.

    • C’est le genre d’infos dont je manque. Merci beaucoup.

      • Aymeric dit :

        Pas de quoi ! Globalement, j’ai l’impression que les smartphones qui tournent sur une version stock d’Android (c’est-à-dire sans surcouche ou presque), sont plus facilement compatibles avec ce genre d’app. C’est le cas du OnePlus et du Nokia 5 que vous avez cité. À l’opposé, un LG G6 a une surcouche constructeur très présente.
        Après, il faut bien sûr regarder la puissance du téléphone : gigas de RAM, et présence d’une puce mobile assez performante, comme la série 800 de Snapdragon.

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.