A la uneGénéralitésIOS

Snow Steam Iron : le premier court métrage « hollywoodien » à l’iPhone

Pâleur des peaux, froideur du métal, images désaturées et assombries, 4 minutes de plans léchés, de travelings ralentis et très gros plans. Etrange et captivant, Snow Steam Iron, est le premier court métrage made in Hollywood signé d’un  habitué du box-office et des budgets pharaoniques : Zack Snyder.

Quels rapports y a-t’il entre les films Man of Steel (Superman), Watchmen, 300 ou encore Sucker Punch ? Ces blockbusters  fantastiques ont en commun une ambiance caractéristique, avec un traitement de la couleur et de l’image facilement reconnaissable, quantité de ralentis et des effets de profondeur de champ bien particuliers. Et pour cause : ces films sont signés Zack Snyder, réalisateur, scénariste et producteur d’énormes machines comme Wonder Woman ou Justice League. C’est justement à la fin de la production de Justice League il y a quelques mois, qu’un événement familial tragique l’incite à se mettre en retrait d’Hollywood. Jusqu’à refaire surface il y a quelques semaines avec un drôle de challenge : un court-métrage du même cachet que ces « grands » films, tourné exclusivement avec l’iPhone : Snow Steam Iron.

Ambiance New York City avant guerre, maisons de passes et flics pervers… De l’esthétique de la violence. Le scénario tient sur une feuille de papier à cigarettes mais le montage brouille les cartes en cassant la chronologie. Les amorces en gros plans sont abondants et la plupart des plans en mouvement ont été filmés en 120 fps pour être ralentis. Détail d’importance, le film est muet : ni dialogue, ni son d’ambiance autre qu’une musique qui amplifie la tension.

Vous ne verrez pas ce petit film au grand écran. Par chance, il a rapidement atterri sur YouTube, alors qu’à l’origine il ne le devait pas ! C’est un film « perso » et Zack Snyder avait choisi de le montrer exclusivement sur sa page personnelle sur le réseau social Vero dont il est un des ambassadeurs. Comme sur son compte Twitter, il y explique qu’il a réalisé ce court en un week-end avec quelques amis. Avis aux amateurs…

Tangerine (de Sean Baker) avait ouvert la voie du « mobile » au cinéma. Avec Détour, Michel Gondry a tenté de prouver, à la demande d’Apple, qu’un amateur éclairé pouvait raconter une belle histoire avec un iPhone. Avec Snow Team Iron, Zack Snyder démontre qu’on peut aussi faire facilement du « gros » cinéma avec un iPhone assez facilement.

Laurent Clause

Laurent Clause

Je suis journaliste par vocation, spécialiste des nouvelles technologies depuis la fin des années 80, tout particulièrement de celles liées à la création et à la communication. Réalisateur via ma société Milledix, je suis aussi formateur : à Gobelins l'Ecole de l'Image, à Sciences Po Paris, pour le groupe CapCom ou ma société Milledix, j'enseigne l'écriture audiovisuelle, le montage avec FCP X ou Adobe Premiere Pro et surtout la vidéo-mobile (tournage et montage sur smartphone).

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.