A la uneAccessoiresAudio

Boya BY-WM 4 : le cravate sans fil le moins cher du monde

Un micro cravate avec son émetteur-récepteur sans fil à moins de 75 € ! Incroyable comparé au prix d’un kit HF signé Sennheiser ou même Rode. Pourtant le Boya BY-WM4 permet vraiment de sonoriser une interview sur un smartphone et même sur un DSLR ou une caméra. Le tout sans fil à la patte avec un kit HF dont la portée dépasse les 30 mètres sans obstacle. Une vraie -bonne- surprise.

Le petit étui contient un émetteur (transmitter) et un récepteur (Receiver). Au premier on connecte le petit cravate TRS fourni sur l’entrée micro, ou une source audio sur l’entrée ligne. Le cravate livré est de qualité assez moyenne -comme vous pourrez en juger dans la vidéo ci-dessous– mais il est facilement remplaçable par une autre capsule, celle du Rode SmartLav + voir celle d’un Boya BY-M1 qui sonne nettement moins sourd. La seule chose, c’est qu’il faut passer par un adaptateur Rode SC3 puisque l’émetteur attend une connectique TRS. Quant au récepteur, on le branche sur la prise mini-jack soit d’un smartphone avec le câble TRS/TRRS fourni, ou à à celle d’un DSLR/caméra avec le second câble TRS/TRS. Emetteur et récepteur sont équipés de grosses pinces, mais il est possible de démonter celle du récepteur pour y visser à la place un support pour griffe flash (cold shoe) afin de le fixer plus facilement au sommet d’un grip pro (type Shoulderpod R1, Beastgrip, Dreamgrip ou simplement Sevenoak) ou au dessus d’un DSLR. Le pairage est on ne peut plus simple puisqu’il suffit d’allumer émetteur/récepteur dans le bon ordre la première fois. Ensuite la connexion est automatique.

Quant à la portée elle est assez étonnante… comme vous le constaterez dans ma vidéo ci-dessous.

En extérieur et sans obstacle, le signal reste stable jusqu’à une trentaine de mètres. Autant dire qu’en intérieur  et avec les cloisons, la portée avoisine les 10 à 15 mètres, ce qui est amplement suffisant : on n’attend pas d’un cravate sans fil qu’il remplace un talkie-walkie !

Seule vraie limitation, comparé un équipement professionnel, l’impossibilité de modifier la bande de fréquence utilisée. Ici on allume, et on éteint, un point c’est tout. Du coup, difficile d’équiper deux personnes avec deux exemplaires de ce dispositif sans craindre des interférences sur les deux prises de sons.

Bref, un kit sans fil pour les budgets MoJo serrés  capable de prendre la place d’un équipement professionnel de grande marque pour les prises de son les plus simples… A condition de troquer sa capsule contre un « cravate » de meilleure qualité. Facture totale : à peine plus de 100 €.

Laurent Clause

Laurent Clause

Je suis journaliste par vocation, spécialiste des nouvelles technologies depuis la fin des années 80, tout particulièrement de celles liées à la création et à la communication. Réalisateur via ma société Milledix, je suis aussi formateur : à Gobelins l'Ecole de l'Image, à Sciences Po Paris, pour le groupe CapCom ou ma société Milledix, j'enseigne l'écriture audiovisuelle, le montage avec FCP X ou Adobe Premiere Pro et surtout la vidéo-mobile (tournage et montage sur smartphone).

23 Commentaires

  • Omar dit :

    Très belle rentrée, nous étions tous impatients. Effectivement la capsule d’origine est sourde, un peu pâteuse. Une bonne surprise c’est que la latence semble faible ce qui est souvent un problème avec les matériels économiques et qui interdit de mélanger avec une autre source directe.

  • JC dit :

    merci, bonne info.
    J’y vois le moyen de faire enfin de l’audio monitoring avec la prise casque indépendante, il est indispensable de surveiller son enregistrement en interview.

    • « Monitorer » le son, pendant les interviews notamment, est en effet indispensable. Et c’est ce qui nous (journalistes mobiles) à choisir une appli caméra pro plutôt que l’appli Appareil Photo native qui n’affiche aucun Vu-mètre et ne permet généralement pas le monitoring audio à moins de la « trafiquer »

  • Watt dit :

    Bonjour, pensez-vous qu’avec un adaptateur rode sc6, on puisse brancher 2 systèmes comme celui la sur un seul smartphone et du coup avoir 2 micros cravates sans fil, cela reviendrait moins cher que le système Samson (toujours pas dispo en France), reste à savoir pour les interférences.

  • Watt dit :

    Sinon reste le Wm8 de boya (http://www.boya-mic.com/wap/wirelessmicrophonesystem/519.html)ou le sytème de Saramonic mais a des tarifs d’environs 300e…

  • Baumert dit :

    Bonjour je voulais savoir si sr ce type de matériel notamment ce boya on pouvait brancher d’autres micros?

    • Bien sur, et je le montre dans la vidéo. De façon générale, on peut brancher la capsule (le micro) de son choix sur un kit émetteur/récepteur. Sur ce Boya aussi comme je le montre dans la vidéo, à condition que la connectique du micro soit de type TRS.

      • Baumert dit :

        merci beaucoup, oui j’ai vu la vidéo apres. Du coup dernière question, existe il des micro mains compatibe avec ce boya sans adaptateur ou est ce qe c’est rare?

        • Les micros main pro (les meilleurs) sont plus généralement dotés d’une connectique XLR. Mais si vous cherchez absolument un modèle pourvu d’une prise mini-jack, tournez-vous par exemple vers l’iRig Mic. Cependant, celui-ci est conçu pour se brancher en direct sur un smartphone avec une prise TRRS. Vous devrez donc le brancher à l’émetteur du Boya WM-4 avec un adaptateur TRRS-TRS Rode SC3.

  • Johann dit :

    Bonjour Laurent,

    D’abord, merci et bravo pour votre expertise largement partagée (ici et sur le Mooc).
    Petite question technique concernant ce BY-WMA : pour suivre vos conseils, j’y ai connecté une autre capsule, celle du A.Lav. Malheureusement, elle ne fonctionne pas (le BY-WMA, lui, fonctionne parfaitement). Une petite idée?
    D’avance merci.
    Johann

    • La connectique du Boya BY-WM4 est de type TRS. Il convient donc d’y brancher une capsule micro équipée d’un mini jack avec trois sections/2 traits. L’Aputure A.Lav est de type TRRS (4 sections/3 traits) et il faut donc lui adjoindre un adaptateur Rode SC3 pour qu’il soit fonctionne sur l’émetteur du Boya BY-WM4 comme je l’explique dans l’article et dans la vidéo.

  • Julien dit :

    Bonjour, je ne comprends pas pourquoi, lorsque j’utilise le micro cravate hf, il y a quand même un micro interne de mon iphone 6 qui reste actif ? Merci d’avance de votre réponse !

    • Si le micro du smartphone reste actif, c’est que le micro externe qui est branché n’est pas reconnu. Soit parce qu’il est mal branché, soit parce que sa prise n’est pas de type TRRS, soit parce le connecteur du smartphone est endommagé… Certains iPhone 6S ont du mal à reconnaître le micro externe sur leur prise mini-jack. On se demande même si ça n’a pas incité Apple à supprimer ladite prise depuis l’iPhone 7. Toujours est-il que sur ces 6S, le plus sûr est d’utiliser un adaptateur Lightning/TRRS (celui qu’Apple fournit depuis l’iPhone7) pour réussir à faite fonctionner un micro externe !

  • Fabien dit :

    Hello,
    On peut transmettre en PCM?
    Mercì!

  • Nicolas dit :

    Bonjour,
    merci pour ce partage. J’ai un un iphone 5c, ce matériel sera t’il compatible ? Généralement je n’utilise pas d’appli pour filmer et ensuite je monte sur imovie. Cela pose t’il problème avec ce matériel ?

  • Alex dit :

    Bonjour,

    J’ai acheté le Boya WM4 car l’essai en dit beaucoup de bien.
    Or une fois en marche, il ne fonctionne pas sur mon caméscope Sony FDR-AXP33 que ce soit avec l’un ou l’autre des 2 câbles fournis.
    En fait le fait de brancher le câble du transmetteur au caméscope coupe le son.
    Quelqu’un a t’il une idée du problème?

    • C’est une question de câblage : la prise mini-jack de votre caméscope est différente d’une TRS classique. Un spécialiste du son et du fer à souder vous bricolera l’adaptateur nécessaire.

  • […] la capsule micro fournie est bien meilleure que celle du kit Boya WM-4 (moitié moins cher) que nous avions testé il y a quelques mois. Le son du Comica tient vraiment la route et n’a pas grand chose à envier à la capsule du […]

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.