ApplicationsIOS

Focos Live : le mode Portrait pour les vidéos

Le mode Portrait des smartphones génère un beau flou derrière les personnages pris en photo. L’appli Focos Live applique maintenant le procédé aux vidéos.

Le mode Portrait instauré par l’iPhone il y a quelques années, repris depuis depuis sur de nombreux Android, a ouvert l’ère de la « computational photography ». Il confie au processeur des appareils le soin de mesurer la profondeur de champ sur une photo et à des algorithmes celui de générer ensuite du flou derrière le sujet. Et le plus beau, c’est qu’on peut régler l’intensité de ce flou (bokeh) après la prise de vue. Grâce à cette technique, l’appli Focos s’était déjà fait remarquer sur iOS en exploitant au maximum les données du mode Portrait pour les photos, offrant par exemple la possibilité d’inverser les zones floues/nettes. On rêvait des mêmes possibilités sur les vidéos. C’est chose faite aujourd’hui avec l’appli Focos Live.

Rien n’est parfait

Je devance les esprits chagrins qui ne manqueront pas de remarquer qu’un floutage artificielle ne vaut pas la profondeur de champ générée naturellement par une optique. Certes. Et la caméra d’un iPhone 11 Pro ne vaudra jamais une caméra Red, nous sommes d’accord ! Mais pour produire simplement de beaux plans (je pense à certaines interviews dans des décors souvent sans intérêt, pour ne pas dire super moches), Focos Live fait des merveilles ! Tant pis si ce n’est pas pas parfait. L’appli semble en effet mieux fonctionner en intérieur qu’en extérieur où les hautes lumières l’empêchent parfois de détourer correctement un visage ou une silhouette : il n’est pas rare de découvrir un peu de flou dans les cheveux ou sur les joues. Ou a contrario, de regretter qu’il manque du flou en bordure de visage quand l’arrière plan présente de nombreux détails (arbres, immeubles, etc.) Enfin, si vous regardez attentivement le dernier plan de la vidéo ci-dessus (la dame interviewée devant son ordinateur) vous trouverez peut-être que le flou »bouge ». La scène a été tournée avec le téléobjectif de l’iPhone 11 Pro qui donne de moins résultat en mode Portrait que l’optique standard ou même la selfie. Par contre, oubliez le super grand angle, puisque le mode Portrait n’y fonctionne pas.

La magie de la post prod

S’il est possible d’agir ensuite dans l’appli sur l’intensité de flou, en simulant l’ouverture du diaphragme comme dans le mode Portrait de l’appli Appareil Photo native de l’iPhone, il n’est pas possible d’étendre ou de réduire la zone qui a été détectée comme premier plan. Focos Live est en effet à la fois une appli caméra -la seule à ce jour à appliquer le mode Portrait aux vidéos- et une mini application montage. La caméra filme en 16:9, 2.35:1, 3:4, 4:5 et 1:1, en mode portrait ou paysage. La partie édition ne fonctionne elle qu’en mode portrait -ce qui est parfois problématique- et ne propose qu’une seule piste pour monter bout-à-bout les vidéos. Qu’il s’agisse de celles filmées en mode Portrait dans l’appli ou des vidéos importées des Photos de l’iPhone… mais sans la possibilité alors de leur appliquer le fameux flou. La section montage propose aussi différents traitements colorimétriques, quelques effets de transition et un petit module de titrage. Et avec des key frames, Focos Live permet d’animer ses options de focus pour moduler le flou durant la lecture. Enfin, l’appli exporte les vidéos « floutées » par ses soins dans les Photos de l’iPhone pour les rendre utilisables dans d’autres applications. La version gratuite n’exporte qu’en 720p. Pour la 1080p ou la 4K à 24, 25, 30, 50 ou 60 fps, il vous en coûtera 2,29 €/mois, 9,99 €/mois ou 16,99 à vie en l’achetant.

Laurent Clause

Laurent Clause

Journaliste par vocation, spécialiste des nouvelles technologies depuis la fin des années 80, je suis devenu réalisateur d'images et formateur, formateur vidéo smartphone en particulier. J'interviens avec ma société Milledix ainsi notamment qu'à Gobelins l'Ecole de l'Image, Sciences Po Paris et pour le groupe CapCom. J'enseigne l'écriture audiovisuelle, le montage avec FCP X ou Adobe Premiere Pro, et je forme à la vidéo-mobile, au MoJo (mobile journalism), au tournage avec Filmic Pro, Open Camera ou autres et au montage notamment avec LumaFusion, Adobe Rush et Kinemaster.

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.