A la uneAccessoiresMojoSupport

SPG Plus : un gimbal spécial « Mojo » ou un attrape gogos ?

spg2

A deux mains, si vous le voulez bien ! Alors que le marché des stabilisateurs à poignée unique (type Dji Osmo Mobile) promet d’être rapidement saturé, voici le premier représentant des gimbals à double poignée, pour les adeptes des grips « pro » comme le Beastgrip Pro ou ses clones chinois, le Hague PS2 ou le Shoulderpod dans sa version R1.  Le SPG Plus, c’est son nom, pointe le bout de ses axes, comme par miracle, juste avant les fêtes de fin d’année. Il est signé Feiyu Tech, un spécialiste chinois de la stabilisation avec déjà pas loin d’une dizaine de modèles à son catalogue  (pour GoPro, smartphones ou DSLR). Comme Dji, la marque est reconnue : son précédent modèle le G4 Pro, était déjà référencé sur l’Apple Store dans la catégorie accessoires photo pour l’iPhone. Du coup, à peine annoncé, le SPG s’y trouve déjà  lui aussi, avec un prix officiel aux alentours de 330 €…

spg3Du G4 Pro au SPG, la mécanique de stabilisation trois axes n’a pas changé. En revanche le design n’a plus grand chose à voir puisque les stabilisateurs ne sont plus perchés en haut d’une poignée, mais suspendus sous un portique soutenu par deux poignées. Celle de droite loge les batteries, l’interrupteur et le joystick, et on trouve aux extrémités des deux tubes de poignées des pas de vis Kodak standard pour accrocher trépied, bras magique ou autre. Et au sommet, au centre du portique, une griffe flash pour fixer une torche LED… et rien d’autre ! Les photos sur la page produit du fabricant montrent de beaux micros canons perchés sur le SPG Plus, mais là, il faut dire que le fabricant se Feiyu un peu de notre tête (J’ai osé, désolé !).  Si vous regardez les photos de plus près, vous verrez que lesdits micros ne sont jamais branchés sur le smartphone. Et pour cause : reliés à l’entrée mini-jack, le fil aurait tôt fait de contrarier les gyroscopes et d’empêcher la stabilisation. Pire : le SPG est compatible avec les iPhone 7 et 7 Plus qui, privés de la prise mini-jack, ont besoin, comme vous le savez, de leur prise Lightning et d’un adaptateur pour brancher un micro externe. Or sur le SPG Plus, comme sur la majorité des gimbals, la prise Lightning est condamnée puisqu’elle doit être collée contre le gyroscope qui assure le « tilt », le panoramique vertical. Bref les photos du fabricant montrant le SPG Plus en action avec un micro, c’est du Feiyutage de gueule ! (Pardon encore)

spg-feiyu

Pour le reste, sur le papier le SPG Plus a de quoi tenter. Il est compatible avec l’extrême majorité des smartphones en circulation, même les plus grands formats. Retourné, son grip extensible permet même de pincer une GoPro Hero 3, 4 ou 5. Outre ses pas de vis multiples pour fixer quantité d’accessoires, il est aussi capable de stabiliser en filmant en mode portrait (vertical). Sa structure permet de le poser à plat (sur ses deux poignées), ou à l’envers (sur sa barre latérale) pour filmer sans trépied. Enfin, comme le Dji Osmo Mobile, il est fourni avec une appli maison pour iOS, Feyiu On, qui se charge de détecter les visages et assure le suivi automatique : la personne se déplace, le smartphone bouge tout seul et la suit avec un mouvement fluide. Tout cela pour 300$ avec livraison offerte via AliExpress… Si je jouais au poker, je paierai bien pour voir !

 

Laurent Clause

Laurent Clause

Je suis journaliste par vocation, spécialiste des nouvelles technologies depuis la fin des années 80, tout particulièrement de celles liées à la création et à la communication. Réalisateur via ma société Milledix, je suis aussi formateur : à Gobelins l'Ecole de l'Image, à Sciences Po Paris, pour le groupe CapCom ou ma société Milledix, j'enseigne l'écriture audiovisuelle, le montage avec FCP X ou Adobe Premiere Pro et surtout la vidéo-mobile (tournage et montage sur smartphone).

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.