AccessoiresObjectif

Polaroid Cube Plus : le smartlens minimaliste et coloré

Ammunition_Work_Polaroid_C3_Product031-wpcf_1024x576

Spécialiste historique de la photo instantanée, Polaroid multiplie les gadgets numériques depuis quelques années. Notamment sur le créneau des “action cam”, les petites caméras d’action type GoPro. Exemple avec ce Cube coloré lancé il y a deux ans, et amélioré il y a quelques mois avec une version Plus. Il s’agit d’une caméra miniaturisée avec une objectif ultra grand-angle avec un champ de 124°, capable de filmer jusqu’en 1440p (2560 x 1440 pixels), et de prendre des photos en 8MP. Le tout concentré dans un mini-châssis cubique de 3,5 cm de côté, aux parois aimantées avec une autonomie d’une centaine de minutes sur sa batterie. Pas de viseur, ni d’écran (pas la place !), le Cube est à la fois un concurrent de la GoPro et un smartlens : cette caméra se pilote sans fil -en WiFi- depuis un smartphone via une appli (iOS ou Android). Mais, à l’instar de la la GoPro, pas de zoom sur ce smartlens miniature réduit au minimum. A l’arrière un logement pour une carte microSD, un commutateur pour choisir la résolution de tournage (1440p -2560 x 1440- ou 1080p -1920 x 1080-)  et un connecteur mini USB pour la recharger sur un connecteur idoine. Outre un bel éventail d’accessoires optionnels (supports, caisson amphibie…), la Cube Plus -comme sa petite sœur la Polaroïd Cube- a la faculté de se coller avec ses aimants sous le pare-choc d’une voiture, contre le cadre d’un vélo ou d’une moto, contre une porte métallique… Partout où l’on n’a pas spécialement envie d’accrocher son smartphone avec le grip adéquat. D’autant que la Cube Plus coûte aux alentours de 150 €. Dommage qu’elle soit assez difficile à trouver en France, même sur le Net.

Plus d’info sur le site dédié de Polaroid.

Laurent Clause

Laurent Clause

Je suis journaliste par vocation, spécialiste des nouvelles technologies depuis la fin des années 80, tout particulièrement de celles liées à la création et à la communication. Réalisateur via ma société Milledix, je suis aussi formateur : à Gobelins l'Ecole de l'Image, à Sciences Po Paris, pour le groupe CapCom ou ma société Milledix, j'enseigne l'écriture audiovisuelle, le montage avec FCP X ou Adobe Premiere Pro et surtout la vidéo-mobile (tournage et montage sur smartphone).

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.