AccessoiresAudio

L’iRig Pre HD tourne le dos aux Android

Nécessaire pour brancher un micro XLR sur un smartphone, le petit boîtier iRig Pre de IK Multimedia faisait partie des indispensables du journaliste mobile « pro ». D’autant qu’en se branchant sur la prise mini-jack TRRS, il était universel. Las : la nouvelle version HD de l’iRig Pre qui vient de sortir se branche seulement sur des ports Lightning (iOS) ou USB (Mac/PC). Un accessoire de moins pour les Android !

Outre des changements cosmétiques, c’est le pré-amplificateur qui a évolué : un modèle de classe A avec une gamme de gain de plus de 48dB (ne me demandez pas ce que ça signifie, je n’en sais rien !) capable d’enregistrer jusqu’à 96kHz en 24-bits avec une réponse en fréquence de 20Hz-20kHz (+/- 1.5dB). Sur le petit boîtier, en plus de la molette de gain, une molette de volume pour les écouteurs fait son apparition, ainsi qu’un switch pour activer/désactiver le monitoring audio. La sortie casque peut d’ailleurs être utilisée aussi comme sortie auxiliaire vers une mixette par exemple. Enfin, adieu la pile 9V de l’ancien modèle -dommage je venais d’en faire rentrer un stock :-(- place à deux piles bâtons AA. Quant au prix, il fait un bond : de 36 € pour la version classique TRRS à 122 € pour cette évolution HD.

Certes il était temps de faire évoluer l’iRig Pre, car en trois ans, j’en ai usés deux ! Leur talon d’Achille, c’était un faux contact du petit interrupteur central (On/Off/+48v). Il n’empêche, cette petite interface ne quittait jamais mon sac « Mojo », toujours prête à relier un micro main ou un canon XLR à mon iPhone aussi bien qu’à mon Galaxy S7, en tournage ou dans mes formations. Avec le nouvel iRig Pre HD que je vais évidemment commander, le smartphone Android fera un peu moins de sorties !

Laurent Clause

Laurent Clause

Je suis journaliste par vocation, spécialiste des nouvelles technologies depuis la fin des années 80, tout particulièrement de celles liées à la création et à la communication. Réalisateur via ma société Milledix, je suis aussi formateur : à Gobelins l'Ecole de l'Image, à Sciences Po Paris, pour le groupe CapCom ou ma société Milledix, j'enseigne l'écriture audiovisuelle, le montage avec FCP X ou Adobe Premiere Pro et surtout la vidéo-mobile (tournage et montage sur smartphone).

3 Commentaires

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.